SYMBIOSE - Re-connexion à Soi

SYMBIOSE - Re-connexion à Soi

KHARISMA 2 - Octobre 2014

 

 

Série KHARISMA - Shoud 2

Présenté au Crimson Circle le 04 Septembre 2014

Adamus Saint-Germain - Canalisé par Geoffrey Hoppe assisté par  Linda Hoppe

www.crimsoncircle.com

 

 

 

KHARISMA 2

 

 

NOTE IMPORTANTE: Cette information n’est probablement pas pour vous,

sauf si vous prenez l'entière responsabilité de votre vie et de vos créations.

 

 

 

Je suis ce que je suis, ravi de cette musique * décente (rires et applaudissements) et d'être ici avec tous et chacun d'entre vous. Je suis Adamus du domaine souverain. 

* En référence à une vidéo de musique des Quatre Saisons de Vivaldi: réalisée par Nicola Benedetti. 

Prenons une bonne respiration, et avant de faire quoi que ce soit d'autre dans cette rencontre, nous allons baisser les lumières de l'auditoire et juste ressentir les énergies. Il suffit de sentir les énergies dans la salle, d’être avec vous, dans la beauté de cette rencontre, dans les énergies de tous et de chacun d'entre vous qui écoutez en ligne. Il suffit de prendre un moment. 



(longue pause) 



Prenez une bonne respiration et sentez dans toutes les couches de l'énergie, tout ce qui se passe dans la salle. 



(pause) 

 


Maintenant, nous avons deux choses allant de pair avec ce rassemblement. 



Tout d'abord, les 90 prochaines minutes vont être l’objet d’un peu de distraction, de divertissement, peut-être de quelques mots qui inspirent. Mais plus que tout, ce rassemblement, pour chacune et chacun de vous, c'est le temps que vous prenez pour vous-même; ce moment où vous venez prendre une grande respiration, de vous détendre dans votre illumination. Ah! 

Donc, c’est difficile là-dehors dans le monde de tous les jours, tant de bruit et de chaos, tellement de choses dans votre esprit. Alors, vous venez ici, et la véritable raison de ce rassemblement est de ne rien entendre profondément - pour aujourd'hui, vous n'allez pas entendre quelque chose ou quoi que ce soit de nouveau. Hm. Ouais. 

Oh, je sais qu'il y a beaucoup d'entre vous, les «nouveaux», les toxicomanes. Ouais. (Quelques rires) Vous venez ici en disant: "Quoi de neuf ? Qu'elle est la dernière ? Quelle est la prochaine ? " Non, il n'y a rien de nouveau. Tout a déjà été dit avant, si ce n'est par moi ou Tobias, par quelqu'un. Il n'y a rien de nouveau parce que vous êtes déjà là. Vous y êtes déjà. Juste dans l'expérience de ce que c'est que d'y arriver. 

Je reçois à nouveau un coup de pied de ceux qui sont accros. «Je veux leur dire, tout d'abord, pourquoi avez-vous besoin d'une nouvelle si vous n'avez pas encore intégré ou compris l'ancienne? Ah. Mais ils mesurent ce contenu spirituel, ce qu'ils entendent des maîtres spirituels basé sur "Est-ce nouveau ?" Non Rien de tout cela ne l’est. Rien de tout cela ne l’est du tout.

 

La chose étonnante est que c'est bien là. Je peux vous regarder et ne pas voir l'humain limité, mais voir l'être humain qui est déjà éclairé; l'humain qui n'est plus en questionnement ou en recherche ; l'humain qui n'a pas besoin de quelque chose de nouveau chaque jour pour le garder sur le chemin spirituel. Je vois l'humain qui est déjà là. 

Et peut-être, juste peut-être, pour les 90 prochaines minutes dans cet espace sûr, dans cette belle énergie, vous serez en mesure de réaliser cela pour vous-même. Vous serez en mesure de sentir cela pour vous-même. 

 

 

 

Qu’y a-t- il dans la salle 


En parlant de sentiments, la salle - est remplie de sentiments. Il ne s'agit pas seulement de beaux et doux sentiments, comme certains d'entre vous aimeraient avoir. Il y a beaucoup de chaos ici. Bien sûr, il y a la rétrogradation de Mercure. Ha, non pas que cela fasse une différence. C'est juste une bonne excuse pour le chaos. Le chaos supplémentaire. Oui. Bien qu'il ait une certaine influence. C’est Yom Kippour, le Jour du Grand Pardon. Hmmm. Vous mélangez cela avec la rétrogradation de Mercure, vous avez un cocktail très puissant.

 

Quel est le sentiment dans la salle ? Il y a beaucoup de confusion. Il y a beaucoup de tristesse. Il y a beaucoup de WTF, (rires) (NDI : Vous voyez l'expression «WTF» utilisée dans la messagerie instantanée, le chat, et même les e-mail.) beaucoup de cela passe dans la salle. "Qu'est-ce que tout cela? Quand vais-je arriver à donner un sens à ceci? Quand est-ce que ce voyage va se terminer ? "

Et il y a beaucoup de bonheur. Il y a beaucoup de joie dans la salle, juste la joie d'être ici avec ce groupe incroyable. Je suis ici, pas là-haut. (Rires d’Adamus, certains membres de l'auditoire le regardent sur ​​le moniteur) Les humains avec leurs téléviseurs. Oui, oui. Ici. (rires) Il y a beaucoup de joie et de bonheur dans la salle. Il y a beaucoup d'espoir dans la salle. Ah! Une grande partie de ce Kharisme. Ah! Cha-cha-cha! Beaucoup de Kharisme. 

Vous savez, le plus drôle, c'est que votre Kharisme, il est là. Je souhaite juste que vous le laissiez sortir. Vous le faites parfois, mais souvent il est supprimé. C'est parce que ... bonjour Edith. 

EDITH: Bonjour, cher Adamus. 
ADAMUS: Mmm. (il lui baise la main) Je vous m'avez tellement manquée. 
EDITH: Idem. 
ADAMUS: Oui, idem. Bon. (Quelques rires)

 

Une énorme quantité de Kharisme – voyez-vous comment le Kharisme œuvre? Juste comme ça – une énorme quantité de Kharisme dans la salle. Mon point est ... (il s'arrête) ici. Pas là. Ce n'est pas moi (pointant vers l'écran du moniteur). Ce n'est pas moi. (Adamus glousse et quelques rires) pas plus que Jean, sur l'écran. Non, non. Non Désolé. Déplacez vos chaises venez un peu plus près. Venez ici. Asseyez-vous là. Mais non, non, non, non.


Vous vous rendez compte combien c'est déconcertant d'être ici avec chacun et chacune de vous, et même ceux devant qui je me tiens debout, qui sont juste en face de moi , regardent là-haut! (Rires) Je pense que c'est révélateur de la nature de la non-réalité. La réalité est ici debout. La réalité est juste en face de votre réalité. Que faire ? Vous regardez l'écran du téléviseur hypnotisés. (Plus de rires) Je vous remercie. S'il vous plaît sentez-vous libres de vous déplacer au plus près ainsi vous capterez l'ensemble du spectacle et ainsi vous ne regarderez pas ce fichu écran. (Plus de rires).


Bien. Ah ! Voyez-vous comment, réunis, cela introduit un peu mieux l'énergie ? Revenons à l'écran pendant un moment comme un test. Bien. Vous voyez, vous ne pouvez pas vous aider! Vous regardez là-bas. (Rires) Vous regardez! Maintenant, arrêtez cet écran. Bon accord. Beaucoup mieux. (Plus de rires)


Ce n'est pas facile d'être un Maître Ascensionné. (Rires) 

Donc, mes chers amis - whhrr, ici - sensations dans la salle. Leçon de Maître ici - il n'y a pas un sentiment singulier dans la salle. Passez à autre chose. Vous essayez d'avoir des sentiments singuliers. Vous essayez de forcer votre sentiment dans le «Je veux la paix et le bonheur et la joie." Pffft! Non! Il y a cela, mais il y a beaucoup de merde. Il y a beaucoup de choses. 

Le Maître comprend, à un moment donné, que ça se passe sur de nombreuses couches et  niveaux; il ne cherche pas à filtrer les déchets. Et il y a des ordures ici. Non seulement les vôtres, mais celles venant de cette planète, venant d'autres endroits, venant de partout - beaucoup de déchets. Le Maître n’essaie pas de se soustraire à cela. Le Maître ne se distrait pas dans la non-réalité de cela. Le Maître comprend que  toutes ces choses se produisent.

C'est une telle libération et un tel soulagement! Lorsque vous en venez à réaliser que nous ne devons pas simplement remplir cette pièce de poussière féerique  - ce peut être de la poussière de fée, ce peut être des déchets de basse-cour (Rires), ce peut être du manque, ce peut être rien, ce peut être tout - et ce tout est là. Et rien de tout cela n’est là. C'est la beauté d'être un Maître. Vous n'êtes plus limités à un ou deux sentiments ou pensées.


Une partie du problème que vous avez, et la raison pour laquelle vous avez tendance à courir à partir de vos propres pensées, c’est parce que les pensées sont anormalement linéaires et alors vous vous concentrez seulement sur une ou deux pensées, comme  « Je suis malheureux aujourd'hui » et vous essayez de courir à partir de cela, vous essayez de le changer mentalement - ce qui ne fonctionne pas; vous savez maintenant que cela ne fonctionne pas - ce qui se passe réellement, c'est que vous êtes en train de bloquer toutes les autres choses qui passent. 

Dans cette salle il y a beaucoup de choses. Dans cette salle se trouve votre Soi réalisé. Mais vous ne le réalisez pas, parce que les pensées et les sentiments sont très étroits. Dans cette salle se trouve le vous débutant sur ​​ce grand voyage sur Terre, dans la réalisation physique. Je veux dire, comme il y a des millions d'années. Il est ici. Dans cette salle il y a votre grand Kharisme et aussi votre moi terne et ennuyeux. Il y a tout ... désolé. Il y a tout ... nous avons eu un rire ici. (Un peu plus de rires) Tout est là. 

Et le vrai Maître n'est jamais coincé dans un quelconque sentiment particulier, une pensée, l'émotion ou l'expérience. Ça passe tout le temps.

Un vrai Maître peut tout expérimenter.


Voici un brin d'analogie. L'être humain typique est comme une grande forêt avec des millions et peut-être des milliards d'arbres. De beaux arbres de toutes tailles, de toutes formes et de tous âges. Une belle forêt. Mais ce qui arrive c’est que la volonté humaine se concentre sur un arbre, et là c’est l’enfer pour cet arbre. Il va essayer de faire de cet arbre le plus grand et le plus fort et le plus beau. Il mettra l'accent sur la santé de cet arbre. Tout sera en fonction d'un arbre. 

C'est l'éclat de l'aventure humaine - la capacité d'être vraiment dans cette conscience limitée. 

Le fait est qu'il y a beaucoup d'arbres, et pas seulement des arbres mais des oiseaux et des fleurs sur l'herbe et de l'eau et un ciel et tout le reste. Tout est là. Tout est là. 

C'est pourquoi je dis que vous n'allez pas entendre quelque chose de nouveau aujourd'hui. Vous avez entendu cela avant, mais vous n'avez pas nécessairement voulu ou eu envie d'y croire.

 

Tout est là, et l'une des choses que nous allons faire, et la question qui vient à votre esprit en ce moment est "Alors, comment puis-je y arriver?" Ah! Nous allons en discuter aujourd'hui et nous verrons ensuite si vous voulez vraiment le faire, si vous êtes vraiment prêt pour cela. Bien. 



Prenons une bonne respiration profonde avec cela.

 


Le Maître sent de multiples choses et ne cherche pas à les filtrer. C'est l'une des choses, la tentative inconsciente de le faire. Ils essaient toujours de filtrer les choses et d'essayer de rester dans une certaine focalisation. Pas du tout. Tout est là, tout, et c'est ce qui en fait la beauté. 


Ensuite, vous allez sautiller d'un sentiment, d’une perception sensorielle à l'autre, sans craindre de rester coincé en elle, sans craindre de rater quelque chose. Vous sautez autour, de l'une à l'autre - le bon, le mauvais, tout cela - parce que cela ne colle plus sur vous. Bien. Alors laissez-vous sentir le mauvais, le triste, ainsi que la joie et le bon et tout ce qu’il y a entre.

Etre dans cet état magistral, ahhh ! Arrêtez - certains d'entre vous pensent trop en ce moment. Woo ! Eh, ce n'est pas grave. 

L'état magistral est tellement libre, parce que vous pouvez découvrir tout cela. Et pas seulement dans un mode linéaire. Pas une seule chose à la fois. Imaginez un instant être en mesure de profiter de tout simultanément. Ah! C'est la chose étonnante, un peu dur pour l'esprit à imaginer, mais c'est simultané. Vous faites juste l'expérience de tout cela à la fois. C'est incroyable. Hm. 

 

 

 

L'humeur d’Adamus 

Donc la question aujourd'hui est, de quelle humeur suis-je? Dans quelle ambiance suis-je ? Eh bien, j'ai dit à Cauldre au début, cela dépend en quelque sorte de vous.

Dans quelle ambiance suis-je ? 

Eh bien, je suis un peu énervé. (Rires) Et certains de vous disent: "Eh bien, un Maître Ascensionné peut-il être dans une humeur, peut-il être en rogne ?" Absolument, parce que je ne suis pas coincé en elle. Je ne suis pas vraiment affecté par elle. Je fais juste l'expérience. J'aime l'expérience d'être un peu énervé de temps en temps. C'est une sorte de plaisir (NDI : ou d’amusement). 


Imaginez – imaginez vous laisser ressentir de la colère. Depuis combien de temps avez-vous vraiment eu une bonne colère ? [Gasp!] Mais vous dites: «Oh, les personnes new age ne ​​peuvent pas le faire. » Eh bien, hé, oui, vous le pouvez. C'est incroyable. 


Le plus drôle, c'est que vous vous laissez ressentir de la colère en tant que Maître et vous n'êtes pas coincés en elle. Vous l'éprouvez juste, profitant d'un agréable moment, en laissant aller cette colère. Vous dites : «Que faire si je blesse quelqu'un d'autre ?" Eh bien, ils le méritent sans doute et ... (rires) Je suis à moitié sérieux. (Adamus glousse) Ouais, c'est leur mauvais karma d'être sur votre chemin ce jour-là. (Plus de rires) Ils cherchent cela. 


Mais la probabilité est que vous n'allez pas vraiment vous en prendre à eux. Eh bien, psychiquement, vous voulez, ce qui, en fait, est probablement pire que de le faire littéralement. Vous feriez probablement mieux de le faire littéralement. Vous savez, parfois lorsque vous envoyez toute cette énergie psychique de colère à quelqu'un - à travers leur visage vous êtes vraiment bien pour eux, mais d'autre part vous faites genre "C'est un fils-de-... Ergh!" (En faisant des mouvements d’étranglement; quelques rires) - ce qui a plus d'impact que d'être juste méchant, ou bon, face à eux.

Mais de toute façon, il est normal d'être en colère. Il est normal d'être un peu énervé. Un Maître Ascensionné peut le faire. Ouais. Nous pouvons avoir nos jours, car au même moment où je suis un peu énervé- Je vais vous expliquer dans un instant - je suis vraiment fier de vous les gars. Ouais. Un peu ... où sont les grands applaudissements, là. (Applaudissements et acclamations)

Dans le même temps, je ne m'inquiète pas. Ce n'est pas important. (Quelques rires) Dans le même temps, je suis dans une course avec d'autres maîtres ascensionnés. (Rires) C'est vrai. C’est très vrai. Oh, je vais vous dire dans un instant.

 

Mais le plus étonnant, c'est que ce n'est pas singulier. Ce n'est pas comme si j’étais juste ce Maître Ascensionné ennuyeux. Avant, lorsque nous parlions de l'illumination, certains d'entre vous venaient avec une perception mentale, "Oh, ça sonnait tellement ennuyeux. Rien à faire. "Ah non, tout à faire. Énervé et heureux tout en même temps. Cela n'a pas d'importance et en concurrence avec d'autres Maîtres Ascensionnés tout en même temps. C’est beau, c’est étonnant, c’est riche d’être en mesure de faire toutes ces choses. 

Pourquoi suis-je énervé ? Parce que vous voulez que je le sois. (Quelques rires) Personne ne l'achète. (Adamus glousse) Non, vraiment. Vraiment. Bien. Je vais partager, même si vous me demandez de ne pas le faire. (Plus de rires). 

Rappelez-vous, quand vous avez dit récemment d'une manière ou d'une autre, «Adamus, j'ai besoin d'un bon coup de pied dans le cul. Adamus, je suis vraiment fatigué de moi-même "- oui, je le suis trop (rires) -"  Et je veux vraiment quelques changements. Je suis juste fatigué de répéter ces mêmes choses encore et encore. " Vous rappelez-vous cela? Vous avez dit d'une manière ou d'une autre. Ouais, ouais. Je suis donc ici en réponse à cela. Je suis ici pour vous provoquer, vous aggraver, vous obtenir un peu énervés, vous sortir un peu de votre mental. Pourquoi? Eh bien, parce que, encore une fois, comme je le dis, pour nos 90 minutes sacrées ensemble, il n'y a rien sur ce qui se passe ici ou là.

 

Pouvez-vous voir encore l'accord ? (au public dans la zone de trop-plein) Bon. Nous ne manquons pas de quoi que ce soit ... (en signalant l'écran blanc) 

Pendant les 90 prochaines minutes, il s'agit tout simplement de laisser tomber les gardes et de laisser l’éclaircissement naturel entrer. Il est. C'est pourquoi je dis que vous n'allez pas vraiment entendre quelque chose de nouveau ou d’important ou peut-être même pas de drôle, dans la façon dont nous allons aujourd'hui. (Quelques gloussements) 

Alors, oui, énervé et un peu. Énervé parce que vous avez tous les outils. Tout a déjà été dit, si ce n'est par moi, par quelqu'un. Vous avez tout, mais vous continuez à imaginer, à penser que vous allez entendre quelque chose de nouveau. Vous n'allez pas. C'est fait. C'est tout. 

Donc, je suis un peu énervé d’avoir pris beaucoup de temps. Hé! J'ai mis mon cœur en vous les gars. (Un petit "AWW" et rires car Adamus fait semblant d'être triste) Je vous ai dit des secrets des secrets. Je suis allé partout dans le monde avec vous, et que faites-vous? Vous venez ici, vous mangez, vous regardez la télévision (rires) et vous dites: «Quoi de neuf ? Qu'est-ce qu'il a nouveau ce mois-ci ? "(Rires)

 

Et bien sûr, il y a toujours quelqu'un sur vos médias sociaux, qui, Dieu merci, nous n'avons pas cela dans l'Ascension - oui, un rire - dans les Élus [Le Club des Maîtres ascensionnés] ... je l'aime. (Quelques rires) Quelqu'un vient invariablement sur ​​vos médias sociaux et dit: «Adamus n'avait rien de nouveau à dire aujourd'hui. (Rires) J'ai entendu tout cela avant.

 

 "Comment est-ce, bien, comment se fait-il que vous soyez un tel putz (NDI : exemple de putz : une personne aussi stupide qui ne peut rien faire alors?) (Plus de rires) Comment se fait-il que votre vie soit si misérable, si vous l'avez entendu avant ? Je veux dire, en d'autres termes, vous avez ...

LINDA: Ohhhh. (Rires)

ADAMUS: N'est-elle pas mignonne. (Adamus glousse) En d'autres termes ... aimez le chapeau. Ouais. En d'autres termes ... où en étions-nous? (quelqu'un dit "énervé") énervé. Ouais, ouais. Un Maître Ascensionné énervé. 

Quelqu'un se met sur Internet et évalue, comment ont ils - un putain de droit de m’évaluer par rapport à toutes les personnes, tous les Maîtres ascensionnés? "Ouais, c'est la même chose aujourd'hui." Ouais! Regardons cela de mon point de vue - c'est la même chose aujourd'hui. Nous nous réunissons et c'est la même chose. 

Donc, je suis un peu énervé, juste un peu, mais en ayant beaucoup de plaisir à le faire. (Rires) Ecoutez, je suis énervé mais j'arrive encore à écrire des livres. J'en ai un nouveau qui arrivera très bientôt. Je suis en compétition avec ce que Cauldre fait. Il est censé avoir écrit un livre intitulé "Loi de la conscience." Cela fait plus d'un an de retard à l'éditeur. Hein! En attendant, je vais écrire un livre à la vitesse de l'éclair appelé «Mémoires d'un Maître."

Je vais avoir le mien d’écrit d'ici la fin de cette année. Cauldre ? Linda ? Où en est le vôtre ?

LINDA: Fin d'Octobre ! (Adamus glousse) 


ADAMUS: Donc j'arrive à avoir ce plaisir. J'obtiens de revenir un peu. Je n'ai pas à passer par le cycle entier de la naissance. Je viens supporter Cauldre ou parfois certains d'entre vous et écrire des livres et voyager autour du monde et dire de mauvaises blagues et vous distraire un peu. Il suffit de vous distraire afin que vous puissiez prendre une profonde respiration et laisser le réel vous, le Vous réalisé, entrer. C'est le vrai Vous. Le Vous réalisé. 

L’humeur ? Oh, je suis heureux. Je suis joyeux. Je suis heureux et joyeux, car il y a un peu plus de 9600 maîtres ascensionnés dans les autres royaumes. Pas tellement. Pas beaucoup quand on considère tous les milliards d'incarnations qui ont déjà eu lieu sur cette planète. Quand vous considérez toutes les entités dans tous les autres royaumes, il y en a seulement 9600. Il s'agit en fait d'un très petit groupe d’élite. 

 

 

 

Les Maîtres ascensionnés                                                                 

 

Maintenant, c'est un fait. C'est un fait d’Adamus, mais c'est un fait. (Quelques gloussements) Sur 9600, j'ai enseigné ou guidé ou été le maître pour 852 d'entre eux. (Le public dit "Wow" et quelques applaudissements) Wow! Je me suis impressionné. (Adamus glousse) C'est un wow, en quelque sorte. Cela m'a valu mon siège au Club des Maîtres Ascensionnés avec mon nom - en or, bien sûr - au Club des Maîtres Ascensionnés. Et quand je viens dans la salle, tout s'arrête. Tout devient très calme et il y a un grand "Wow!" (Rires comme il se pavane) Wow. Et je regarde Bouddha, (plus de rires comme il jubile), et ...

 

Maintenant, Bouddha n'avait pas l'habitude d'avoir un sens de l'humour, mais maintenant il en a. Et c'est un fait. Je ne compose pas simplement ceci, mais Bouddha, il a fait un bon travail. Il a fait un bon travail, mais j'ai eu mes problèmes avec 100 000 ans dans un cristal - et je vais faire bien la semaine prochaine. (En référence à un prochain atelier dans un hotel de Crystal Swarovski) En fait, je vais faire sauter quelques cristaux. (Rires) Je suis sorti de mon cristal et ce n'était pas une mince affaire.

 

Bouddha est enfermé dans une statue. Un petit gros assis sur des millions et des millions et des millions d’autels et des étagères partout dans le monde. Et combien d'êtres éclairés ascensionnés a obtenu Bouddha de son côté? Pas tellement. Pourquoi? Parce qu'ils ont tous adoré Bouddha et des statues. Je ne permettrai pas cela. C'est pourquoi vous ne voyez pas une petite figure de Saint-Germain. (Quelques gloussements) Bien que maintenant que j'y pense, ce n'est pas si ... (rires) Un petit gars pris au piège dans un cristal! (Plus de rires) Appuyez sur le bouton et il éclate! (Plus de Rires). 

 

 

Vraiment, je ne permettrai pas cela. Je vous ennuierai avant de vous laisser vous prosterner devant moi.

 

Je vous jetterai hors d'ici avant pour que cela n'arrive jamais. Et Bouddha n'a jamais voulu que cela se produise, mais cela s'est fait en quelque sorte. 

 


Donc, il a, bien, une centaine d’êtres éveillés qu'il a enseignés à son crédit. Mais ils sont coincés. Ils sont coincés dans Buddhaville, si vous voyez ce que je veux dire. (Quelques rires) C'est quelque part entre l'éveil et la maîtrise, et ils sont coincés là-dedans. Pas grand-chose qu'il puisse faire à ce sujet. 

 


Notez que personne n'a vraiment canalisé Bouddha. Vous vous demandez pourquoi? Ouais. Vous n'avez jamais entendu parler du canal de Bouddha. Non, non. Pensez-y. Ressentez-cela. Je vais vous donner la réponse plus tard. 

Ensuite, il y a Quan Yin - belle, magnifique dame. Nous avons été pendant quelques dates ensemble dans ... (rires) Vraiment. Nous l’avons fait. À l'époque où nous étions dans une forme humaine.



Quan Yin est ici pour enseigner la compassion pour ceux qui ont besoin d'entendre parler de cela, et il y en a beaucoup qui le font- la compassion pour eux-mêmes, la compassion pour les autres - leur permettant d'accepter vraiment les choses comme elles sont. C'est la vraie définition de la compassion. Il ne s'agit pas de se sentir mal pour quelqu'un. C'est vraiment vissé, parce que vous transportez une énergie psychique - "Oh, je me sens mal pour le pauvre mendiant dans la rue." Ce n'est pas de la compassion. C'est l’ensemble de vos propres limites infligées ou projetées sur eux. 

Alors, elle a beaucoup appris sur la compassion, mais en général ces êtres qui sont dans cette conscience – ne sont pas vraiment prêts pour l'illumination. Ils sont sur leur chemin, mais ils ne sont pas prêts. Donc il n'y en a pas beaucoup à qui elle a enseigné qui soient maintenant des êtres ascensionnés. 

Ensuite, il y a Jésus - ouf, BPT !! (il illustre la crucifixion; rires) On ne va pas trop loin avec celui-là. Il ne tend pas à obtenir un grand nombre qui soient vraiment intéressés par l'illumination. Ils sont intéressés par la souffrance. Ils sont intéressés d’avoir quelqu'un qui meurt pour ses péchés. Cela ne fait pas beaucoup de sens, mais c'est la conscience dans laquelle ils sont.

Maintenant, il y a Jésus – celui qui est adoré, celui qui est mis sur la croix, celui qui va sauver tout le monde - mais d'autre part il y a Yeshua. Il y a Yeshua, et c'est l'être véritable qui a vécu il y a 2000 ans. Il était, ce que vous appellez, une conscience collective. C'était une combinaison de beaucoup d'êtres mettant leur énergie dans ce que vous pourriez appeler un standard, Yeshua était vraiment un Maître, Yeshua, qui se mettait en colère, Yeshua, qui avait des relations sexuelles, Yeshua, qui a contesté pourquoi il était là, donc une manière pour vous de contester pourquoi vous êtes ici, Yeshua qui est venu planter la conscience de la semence du Christ - ce qui signifie le cristal ou la conscience Christos - sur cette planète. 

Effectivement, il n'y en a pas tellement qui se souviennent de Yeshua, mais pour la plupart d'entre vous, il était votre professeur aussi, comme il l’a été pour moi. Il était votre professeur. Donc on peut dire qu'il y a un assez grand nombre d’Élus dans le Club des Maîtres qui avait le véritable Yeshua comme guide, comme professeur, comme Maître.

Pour beaucoup d'entre vous, il a été à la fois - Yeshua, il y a plusieurs milliers d'années; moi, maintenant. Suis-je en train de me comparer à Yeshua? Bien sûr. (Rires) Pourquoi pas? Est-ce un territoire sacré, parce qu'en fait, vous et moi sommes et êtes Yeshua.

 

Nous étions cette conscience de la semence du Christ qui est venue sur cette planète. Maintenant, vous allez en venir à réaliser la conscience même du Christ que vous implantée. Vous revenez pour réaliser ce que vous avez toujours été, ce que vous avez toujours, toujours été. Ce n'est pas nouveau. C'est qui vous êtes vraiment. 

 


Donc, mes chers amis, j'ai à mon actif 852 qui ont été mes élèves, à qui j'ai enseigné dans le passé. Maintenant, je suis l’enseignant d’un très grand groupe. Vous pourriez dire qu’effectivement avant d’arriver à Shaumbra, j'ai enseigné, travaillé avec, guidé, tout ce que vous voulez appeler, environ 52 000 êtres dans les écoles de mystère dans le passé. Ce n'est réellement pas beaucoup. Ce n'est pas beaucoup. 852 d’entre eux - whooshhh ! - Dans les domaines des Maîtres Ascensionnés. "Maître Ascensionné" signifie simplement que vous pouvez faire ce que vous voulez, quand vous voulez, comme vous voulez. C'est plutôt cool. Ouais, ouais, ouais. (Quelques applaudissements et quelques rires) Ouais. Ouais bébé. Mais ce n'est pas nouveau. Vous le saviez déjà. (Adamus glousse)

 

Ainsi, mes chers amis, maintenant je travaille avec un groupe relativement important, parce que nous pouvons faire des choses comme de parler sur notre Internet.

Nous pouvons rassembler; nous pouvons voyager dans le monde entier d'une manière que nous n’avions jamais pu faire. Alors que 852, où sont-ils ?

Combien de temps vont-ils aller ? Ah ! Il s'agit de la conférence pour les Élus du Club des Maîtres ascensionnés, où j’ai ma propre chaise, comme je le disais, avec un nom en or. (Quelques gloussements) 

Donc, la question revient à vous, à tous et à chacun de vous. Cette chose de l'illumination, la réalisation - il n'y a rien de nouveau. Il s'agit de la réalisation. Il s'agit de permettre. Il ne s'agit pas d'essayer de comprendre quelque chose de plus. Vous allez avoir des ennuis à le faire. 

C'est vous vous permettant l'expérience et de vous sentir dans tout cela. Non pas seulement dans un arbre dans la forêt ou plus, mais dans tout ce que vous êtes. 

Je sais que vous avez un désir sincère de le faire. Mais je sais aussi que vous avez une peur intense. Je sais que vous avez des préoccupations intenses à ce sujet. 

Je ne suis pas là pour vous guider effectivement à l'illumination. Il n'y a vraiment rien que je puisse réellement vous enseigner, pas du tout. En fin de compte, l'illumination c’est de vous permettre de la réaliser. Cela ne vient pas d'ici. (Pointant le mental) Vous ne pouvez pas y arriver d'ici et dire: «Je vais me réaliser. Je vais me réaliser. Je vais me réaliser. "Ça ne fonctionne pas. La réalisation est livrée avec permettre, livrée avec détente. 

Ah, oui. J'ai entendu de Cauldre plus tôt cette semaine ... voyez, je me sers de cette expression, "Détendez-vous dans votre illumination." Cessez de la prendre trop au sérieux. Arrêtez de travailler pour elle. Détendez-vous en elle. Détendez-vous. Oh, juste sentir ce mot. Oh! "Détendez-vous. Je n'ai pas à travailler à cela. Je n'ai pas à penser à cela.

Je viens me détendre en elle ". 

Tant et si bien que ce mot a été effectivement utilisé par le quart-arrière de la NFL, cher favori de Cauldre, qui, ayant une session relativement mauvaise jusqu'ici, s'est senti dans les projections que je lui envoyais. J'ai dit, "Relax Aaron Rodgers. Détends-toi. " (Quelques rires)  Et puis il l’a dit à tout le monde et aux fans et les derniers jeux ont été stellaires. Alors détendez-vous. Détendez-vous dans votre illumination.

 

 

 

Une question 

Alors maintenant, il est temps pour une petite discussion. Linda avec le microphone, si vous voulez bien. Je vais poser une question - une question qui semble évidente, mais elle ne l'est vraiment pas - et je vais demander ... nous allons avoir un compteur de makyo ici ( NDI pour rappel : Illusions, croyances) . (Quelques rires) Ouais, ouais. Nous allons avoir un compteur de makyo de la vie humaine. Mofo, voulez-vous venir ici pour mesurer le makyo. (Quelques rires et des applaudissements) Ouais. S'il vous plaît accueillez Mofo (Marty), le compteur de makyo humain! (Applaudissements) Oui, oui. 

Maintenant, parce que j'aime et honore tous et chacun d'entre vous vraiment, ce n'est pas à moi de juger si vos déclarations ou réponses à mes questions sont makyo. Il va prendre le blâme. (Rires) Et s’il y a un niveau de makyo, comment allez-vous nous l'indiquer ? (il met ses mains à sa gorge comme s'il s’étranglait; rires) Bon. C'est makyo grave. Bien. Makyo doux, à quoi ça ressemble? (il met son doigt sur la bouche comme s’il étouffait un gag; rires) Ok, ok. Bon.

Et que diriez-vous juste sur le bord, chancelant sur makyo ? (il se gratte le cou, plus de rires) Bon, très bien. Excellent.

 

Et comme vous le savez, ce n'est pas improvisé, totalement inattendu dans l'instant. Et c'est ce qui le rend si spécial. (Mofo met sa main comme pour demander de l'argent de Adamus; Rires) Donc, ouais, ouais. Bien sûr. Bien sûr. Allez, laissez-nous voir cette main. Spttt! (Adamus fait semblant de cracher dedans; plus de rires) Bon. 


La question est - prenez une bonne respiration – la question est, pourquoi êtes-vous ici? Êtes-vous ici pour vous rendre la vie humaine un peu meilleure ou êtes-vous ici pour une véritable transformation et l'illumination? Et avant que vous ne répondiez à cette question, mesure de makyo ici, monsieur. Avant de répondre à cette question, pensez aussi à vos pensées et vos actions. Pas ce que vous pensez que vous aimeriez croire, mais ce que vous faites vraiment dans votre vie. 


Question, une fois de plus. Êtes-vous ici - ici à ce stade de votre vie, êtes-vous ici à cette réunion, êtes-vous ici sur la planète – pour une meilleure vie humaine ou pour une véritable transformation et l'illumination ? Donc, nous marchons sur un sol très mince ici. De la glace très fine.

 

Et je pose la question pour une bonne raison. En partie parce que, eh bien, franchement, certains d’entre vous se sont demandé si vous vouliez être ici. Vous vous l’êtes demandé vraiment profondément. Certains d'entre vous sont allés jusqu'à dire: «Oh, il suffit de me prendre la nuit quand je dors," 
parce que c'est une chose étrange le sujet de la mort. Vous ne vous préoccupez pas d'être pris dans la nuit pendant que vous dormez. Vous ne voulez pas de douleur. Exact? Ouais. Et si nous n'avions pas la douleur, ce public serait d'environ la moitié de la taille de ce qu'il est en ce moment ! (Rires) Vous ne voulez pas de douleur.

Vous dites: «Oh mon dieu! Je ne veux pas ... aghhh! Je ne veux pas mourir comme ça! Je ne veux pas mourir avec une dépendance dans mon pantalon. "Et ... 

LINDA: Qu'est-ce ?! 
ADAMUS: La qualité dégradants de la vie humaine - ne pas être en mesure de prendre soin de votre ..
LINDA: Dépendance? Vous voulez dire des couches? 
ADAMUS: Oui! De ne pas être en mesure de prendre soin de vous. Donc, vous ne voulez pas cette dégradation. Vous ne voulez pas la douleur. Sinon, vous ne seriez probablement pas ici, pensant en vous, "Oh, je vais faire un nouvel essai. J’aurai un nouveau départ. Je reviendrai. "Désolé. Cela ne fonctionne pas de cette façon.


Donc la question, encore une fois, êtes-vous ici pour une meilleure vie humaine ou êtes-vous ici pour une véritable transformation et l'illumination? Hm. Linda, avec le microphone, Mofo, se prépare avec le compteur de makyo. Nous allons leur répondre pleinement et puis j'y reviendrai et vous demanderai ... 

SHAUMBRA 1 (femme): Oh non. 
ADAMUS: Oh oui. Ohhh yeah! (Quelques rires, comme elle prend le micro à contre-coeur) Par ailleurs, c'est la quintessence de la grande distraction. Donc, tout le reste se passe, vous êtes tellement distraits, qui que ce soit d'entre vous qui utilise le microphone, vous êtes en train de permettre à un grand nombre de choses à venir dedans. Ok. Répondez s'il vous plaît, et si vous voulez bien vous tenir debout.
SHAUMBRA 1: La première chose qui est venue, c'est que dans le mouvement sur ​​la voie ou le chemin de l'illumination ... 
ADAMUS: Pourrions-nous faire une pause un moment ici? Mettons-nous une lecture de ce moment. (Rires; Mofo met le doigt sur ​​les lèvres, indiquant makyo doux) Ouais, ouais. Recommençons tout. La réponse est simple. 
SHAUMBRA 1: Dans un sens, je les vois comme la même chose. 
ADAMUS: Ah.   SHAUMBRA 1: C'est là où  je voulais en venir. 
ADAMUS: D'accord. Vous les voyez comme la même chose. D'accord, excellent. Excellent. Ne me regardez pas pour la  validation, mais c'est une ... 
SHAUMBRA 1: Ouais, et la première chose était juste – que je voulais simplement expliquer un peu plus. 
ADAMUS: Bien sûr, bien sûr. 
SHAUMBRA 1: Mais la ligne de fond est que je les vois comme la même chose. 
ADAMUS: Oui, oui. Mais pourrais-je partager quelque chose avec vous? J'aime qu'il soit le méchant, je ne le suis pas cette fois. Vous étiez ... vous l'avez senti au début, mais ensuite vous alliez le faire dévier. Vous faites cela dans votre vie. Vous savez cela. Vous avez des sentiments merveilleux, mais alors vous pensez à ce sujet et vous traitez, et puis tout le Kharisme part, parce que vous n'êtes pas restée avec ce que vous avez initialement ressenti. Je l’ai. Bon. Merci.

Et comment je suis sur mon makyo? 
MOFO: Mmmm. (il sourit grandement et donne deux pouces; rires) 
ADAMUS: J'aime être un Maître Ascensionné! (Plus de rires) Bon. Bien.    LINDA: Plus? 
ADAMUS: Oh plus! Nous avons même à peine commencé. Oui, oui. 
SHAUMBRA 2 (femme): Je suis vraiment, vraiment à cent mille pour cent prête. 
ADAMUS: Pour quoi?   SHAUMBRA 2: Pour la maîtrise ascensionnelle. 
ADAMUS: Oh, d'accord. MAÎTRE Elue ...   SHAUMBRA 2: D'accord.   ADAMUS: Oui, oui. 
SHAUMBRA 2: Pour être éclairée. Je suis prête, et c'est pourquoi je suis ici. 
ADAMUS: Et vous allez mourir pour elle. 
SHAUMBRA 2: Non! Je ne veux pas mourir pour elle! Je veux être ici et le faire. Je veux dire, je vais mourir un jour, mais je veux être ici et le faire en tant qu'être humain. 
ADAMUS: Mais disons que... vous avez à mourir pour elle. Le voudriez-vous? 
SHAUMBRA 2: Bien sûr!   ADAMUS: Oh, d'accord.   SHAUMBRA 2: Ouais! 
ADAMUS: D'accord. Makyo? (Mofo fait un coup de pouce) Eh, bien. Bon, bon. Merci. Merci. 
SHAUMBRA 2: Yep. Je le ferais même dans un peu de douleur.   ADAMUS: D'accord. 
SHAUMBRA 2: Je n'ai pas à le faire la nuit.   ADAMUS: D'accord. 
SHAUMBRA 1: Je vous remercie. (Quelques rires) 
ADAMUS: Suivant. Obtenons ici quelques nouveautés. Certains - ah, oui - les internautes novices. Jamais venus ici avant. Oui, monsieur.

SHAUMBRA 3 (homme): Pour moi, c'est- je me sens en elle à la fois vraiment. 

ADAMUS: D'accord.    SHAUMBRA 3: Genre des deux côtés d'une même médaille. 
ADAMUS: Oui, oui. Mais quel côté de la médaille vient en premier? 
SHAUMBRA 3: Oh. Jusqu'à récemment, c’était plus le chemin de l’illumination. Mais maintenant je suis vraiment prêt à avoir une expérience d'être un être humain éveillé.   ADAMUS: D'accord. 
SHAUMBRA 3: Et profiter de l'abondance et de la passion et de l'expérience de - la diversité des expériences qui viennent avec l'être humain que je ne pourrais pas avoir de l'autre côté. 

ADAMUS: D'accord. Mesure de Makyo? (Mofo met les pouces vers le haut) 
ADAMUS: Oui, oui. Je ne vais pas être d'accord avec lui sur ce point. Je pense que vous êtes ... (beaucoup de rires comme Mofo donne le doigt à Adamus) Je pense qu'il vous a payé!

Je pense que vous croyez vraiment réellement cela, mais vos actions ne le prouvent pas. Non pas que je vous espionne, mais je le sens dedans. Vous dites cela et ça sonne noble, en quelque sorte. En fait, vous ressemblez presque à un intellectuel comme dans une vie antérieure où vous étiez un philosophe, en quelque sorte. Mais vos actions dans votre vie de tous les jours ne montrent pas cela en ce moment pas. 

SHAUMBRA 3: Alors de quelle manière voyez-vous comment aller? 
ADAMUS: (pause pendant une seconde) Euh, je pense. Je ne suis pas ... c'est totalement à vous.

Peut-être qu'aujourd'hui, c'est quand cela change, peut-être. Et, si cela ne vous dérange pas que je partage ...       SHAUMBRA 3: Ouais. 

ADAMUS: Je vois un conflit, car d'une part vous avez cette noblesse, une sorte de profondeur, ah, vous savez, «Il s'agit de l'illumination, mais je vais profiter de la vie." C'est comme non, en fait, vous êtes vraiment pris dans la survie. Vous êtes pris dans l'identité. Vous êtes vraiment pris dans une sorte de "Qui suis-je et comment puis-je me rendre encore plus unique à moi-même?" Vous dites que vous le faites pour les autres - «Je suis juste debout en étant unique parmi les masses "- Essayez juste de le faire pour vous-même.

SHAUMBRA 3: Mm hmm.     ADAMUS: Alors, oui, une pilule difficile à avaler, mais ... 
SHAUMBRA 3: Je pense, oui, je peux le voir. 
ADAMUS: Oui, oui. Bon. Et c'est en partie la raison pour laquelle vous êtes ici. 
SHAUMBRA 3: Ah bon. 
ADAMUS: Mais aujourd'hui pourrait faire un très, très grand changement à cet égard. Alors, bon. Merci. 
SHAUMBRA 3: Très bien.   ADAMUS: Excellent. Et je vous remercie de m'avoir permis d'être si franc.    SHAUMBRA 3: Bien sûr. 
ADAMUS: Merci. Ah! Vous dites cela, bien sûr, mais très peu en fait le permettent vraiment. 
LINDA: Suivant? 
ADAMUS: C'est comme ils disent, «Adamus, dites-moi comment je suis spécial?" (Quelques gloussements) Après avoir parlé de la façon dont je suis spécial, nous parlerons de vous! (Rires) Suivant. Merci. Oui. 
LINDA: Il a demandé des novices.

ADAMUS: Vous êtes si surprise. Vous le saviez. Vous le saviez avant même de venir ici aujourd'hui, que vous alliez avoir le microphone. Alors s'il vous plaît levez-vous. Oui. Alors, qu’en est-il? 
SHAUMBRA 4 (​​femme): Je crois qu'il s'agit de l'illumination et de la transformation. 
ADAMUS: D'accord. C'est tout?   SHAUMBRA 4: C'est ça. 
ADAMUS: D'accord. Qu’est-ce qui vous porte à le croire? 
SHAUMBRA 4: C'est un sentiment profond. Un amour en moi ...   ADAMUS: C'est vrai. 
SHAUMBRA 4: ... que je ne peux pas lâcher. 
ADAMUS: D'accord. Pouvons-nous aller plus au compteur de makyo humain? Et la mesure makyo dit ... (Mofo se gratte le cou indiquant chancelant sur le bord de makyo) Oui, en quelque sorte. Je suis d'accord. Je suis d'accord avec cela. Et encore une fois, comme le monsieur devant vous, je sais que vous pensez cela. Vous croyez cela. Mais pourrais-je être vraiment sincère? (quelqu'un dit "Uh-oh") 

LINDA: Dites non! (Rires)   ADAMUS: Courez, courez!   LINDA: Dites non!

ADAMUS; Vous dites cela, mais pourquoi y a-t-il un conflit énorme qui passe en vous, alors? Pourquoi? 
 (Elle fait une pause et soupire; Adamus soupire beaucoup) 
Pourquoi vous sentez-vous comme si vous étiez déchirée parfois? 
SHAUMBRA 4: Parfois je me sens comme si je devais abandonner ma famille, et cela ne ... 
ADAMUS: Oui. Puis-je vous dire? Votre famille est une excuse. C'est une distraction. Vous les utilisez, en quelque sorte. Et, tout à fait franchement, ils ne vous bloquent pas. Ils ne le font pas. Vous croyez que vous avez ce dévouement absolu pour votre illumination, et cela dure depuis de nombreuses vies. Et vous vous battez pour votre illumination, en quelque sorte. Mais vous vous battez tout aussi pour la non-illumination. Et il y a cet énorme conflit qui se passe et vous savez qu’il commence à vous affecter physiquement et mentalement, mais le physique est celui pour lequel je suis inquiet. Vous allez le laisser aller aujourd'hui. Vous allez laisser tout ce conflit aller. D’accord? 
SHAUMBRA 4: Très bien.
ADAMUS: D'accord. Donc, la première chose, c’est de prendre une profonde respiration et d’arrêter juste de vous dire que vous êtes là pour l'illumination. Arrêtez de vous leurrer. Ce n'est pas important. Cela va arriver de toute façon. D’accord? (Elle hoche la tête) Bon. 
SHAUMBRA 4: (Chuchotant) D’accord. 
ADAMUS: Je vous remercie. Suivant. Voici pour l'humain ... (rires car la prochaine personne est choquée d’obtenir le microphone)

Vous savez, je vais vous dire un secret ici. Lorsque vous essayez de vous bloquer, de bloquer votre énergie, l’énergie avec laquelle vous essayez de mettre une couverture sur vous-même; vous marchez dans la porte, la couverture, en quelque sorte, se détache. Il n'y a donc pas de cachette. Ceux qui viennent ici et disent: «Oh, je vais juste fermer vraiment mon énergie vers le bas." C'est comme ohhhhh! (Quelques rires) Linda peut détecter cela. Donc, votre réponse monsieur. 
SHAUMBRA 5 (homme): Lumières, la transformation et la vie sensuelle. 
ADAMUS: Comment allez-vous? 
SHAUMBRA 5: Très bien. Mesure de makyo humain? (Mofo fait un geste de pas fameux)

ADAMUS: Vraiment? Parlons. Parlons. (Rires car Adamus se dirige vers Mofo pour discuter en privé, il y a beaucoup de gestes) Okay. Bon. J'ai dû ajuster les ... (Mofo met tout à coup ses mains à sa gorge et tombe sur le sol, beaucoup de rires) Vous savez, parfois, les appareils électroniques et autres appareils de mesure ont besoin d'un peu de fixation. (Rires) Ce doit être Mercure rétrograde. 

Depuis combien de temps pensez-vous que vous êtes sur ce chemin spirituel? 4614 

SHAUMBRA 5: 2009, 15 Août. 
ADAMUS: Je pensais que vous alliez dire 2000 ans, et j'allais dire que c'est proche, mais pas tout à fait, un peu plus que cela. Mais à quand remonte cette date? 
SHAUMBRA 5: Au 15 Août 2009. 
ADAMUS: 15 Août 2009. Ouais, eh bien, c’est beaucoup plus que cela. Et je vais être brutalement honnête. J'aime être brutalement honnête. Combien de temps? Combien de temps? Je veux dire, qu'est-ce que vous attendez? En supposant qu'il n'y a pas de nouvelles informations. Boofff!

 

J'ai juste pris cela à partir de vous tous. Il n'y a rien de nouveau. Donc vous ne pouvez pas dire: «Eh bien, je dois attendre que cette canalisation vienne, cela va mettre tout cela ensemble." Cela ne fonctionne pas. Ça va être la même vieille merde encore et encore, à chaque canalisation. (Adamus glousse) Et puis ne courez pas de moi vers un autre canal. Ah, non, non, non, non, non. (Shaumbra 5 rit sous cape) Parce que, vous savez, ils vont tous dire la même vieille histoire, juste de façons différentes. 

Alors combien de temps cela va-t-il durer?


SHAUMBRA 5: En fait, tout est fait. Je veux dire ...

ADAMUS: Compteur de makyo humain? 
MOFO: (hochant la tête en signe d’approbation) Oui. 
ADAMUS: Vraiment? Vraiment? 
MOFO: Il a dit la vérité. 
ADAMUS: Il a dit ... vraiment ?! 
MOFO: Il ne le croit pas, mais il a dit la vérité. 
ADAMUS: Oh! (Rires et Adamus glousse) 
ADAMUS: Il ne le croit pas, mais il a dit la vérité. Bien. En fait, je le crois.

 

Je sens comme de l'engagement et de la passion et tout, mais ça continue à aller. Cela ne cesse d'aller et aller et aller. C'est l'une des raisons pour lesquelles vous êtes ici, c'est d'être confronté à ce dicton, «Il n'y a rien de plus. C'est cela. "Je veux dire, c'est ... le temps n'est pas le mot juste, mais c'est la réalisation. Êtes-vous prêt pour cela? 

SHAUMBRA 5: Ouais.
ADAMUS: Je l'espère, parce que je suis en train d’augmenter mon nombre. J'ai 852! (beaucoup de rires) je leur ai dit que j'allais revenir aujourd'hui, je pourrais avoir 853, et ce pourrait être vous. Ouais.

 

Une des choses au sujet de la réalisation de votre illumination c’est de réaliser aussi votre makyo. Il est. C'est de réaliser la poubelle, les conneries, les mensonges, la tromperie, le blanchiment. Le blanchiment juste sur la saleté et la crasse et disant: «Je vais juste jeter un manteau de bon vieux numéro de makyo couleur coquille d'œuf par dessus ma merde." Et reconnaître votre makyo. En fait, c'est une belle chose. Ne jamais avoir peur de lui, mais le reconnaître. Et puis rire de moi. "Oh mon Dieu! C'était un tas de B.s. "Ouais. On se sent si bien de le faire. Merci. 

SHAUMBRA 5: Je vous remercie.   ADAMUS: Vous pouvez être le 853 (rires) 
SHAUMBRA 5: Je vous remercie.   ADAMUS: Bon. Suivant. 
SHAUMBRA 5: Je vous remercie.    ADAMUS: Et dernier. Merci. (Applaudissements) 
LINDA: Un autre ?  ADAMUS: Dernier. Dernier. Donc, c'est vraiment bon. Qu'Est-ce que c'est? 
LINDA: Donnez-lui la merde.   ADAMUS: Oui. (Rires) Je vous mets au défi. Ouais. Oui. 
SHAUMBRA 6 (femme): L’Absolue illumination.   ADAMUS: Bon. 
SHAUMBRA 6: La liberté.  ADAMUS: Oui. Et? 
SHAUMBRA 6: La transformation, l’intégration.   ADAMUS: Bon. Et ... 
SHAUMBRA 6: La Joie.  ADAMUS: Quand pensez-vous que ceci se produira? 
SHAUMBRA 6: Ça se passe. 
ADAMUS: Ça se passe. Bien. La mesure de makyo humain indique ... 
MOFO: Je l'aime! (Rires)

ADAMUS: Vous savez, il est si facilement influencé par Le Kharisme et les bons regards. (Plus de rires) Eh, juste – ce n'était peut-être pas le bon à cueillir. Il est juste si facilement influençable. Et vous lui envoyez des petites bulles cardiaques. Je le vois. Je les vois aller vers lui. (Elle souffle un baiser au Mofo, plus de rires)


Comment allons-nous jamais obtenir quelque chose avec le déséquilibre ici dans ma propre machine ? Je vous remercie. Merci. Ouais. Bon travail. (Ils se serrent la main, le public rit pendant qu’Adamus fait un "pouce vers le bas" et Mofo est assis dans le fauteuil de Linda) Euh, je vous remercie. (Lui faisant signe de quitter la scène) Merci. (Rires de l'assistance et applaudissements) Merci. Merci. 

Ainsi la question que je pose c’est juste pour avoir un peu de divertissement ici aujourd'hui, de divertissement juste pour vous distraire pendant quelques instants afin que vous puissiez laisser juste un peu de cette réalisation entrer naturellement dans cette réalité. Pour intégrer juste un peu pendant que nous avons quelques rires et quelques larmes. 

 

 

 

La réponse 

Mais la réalité est que c'est les deux. C’est les deux, ou rien du tout. Ou "Cela n'a pas d’importance." Ou "Tais-toi Adamus. Cesse de poser ces questions stupides. "(Adamus glousse) Mais nous nous sommes amusés, non? (le public est d'accord) Ouais, ouais. Bon. Rien de sacré et de spirituel dans la question ou les réponses. C'était juste un temps pour sourire. 

Mais, mes chers amis, c'est les deux. C'est cette ouverture à la transformation qui se produit, et je vais en parler plus longuement dans un instant. Mais la transformation est absolument brutale et complète. Brutale d'une manière que, parfois, vous souhaitez mourir au milieu de la nuit sans douleur. Brutale, elle vient sur ​​chaque partie de vous.

L’illumination ce n’est pas avoir juste un peu de meilleure vie humaine, mais dans  l'illumination, vous obtiendrez une meilleure vie humaine. Mais vous ne pouvez pas mettre la meilleure vie humaine en premier, mais beaucoup sur le chemin spirituel le font réellement.

 

Ainsi, beaucoup de ceux avec qui j'ai travaillé dans le passé, dans les écoles de mystère, ceux qui ont été mes élèves et même ceux qui ont permis leur illumination, ont dit que tout était ​​au sujet de l’illumination, ont dit que rien ne comptait plus que leur illumination. Mais encore leurs actions quotidiennes, leurs pensées et leurs choix – Les choix étant probablement en premier – n’étaient pas sur l'illumination. Ils étaient vraiment basés sur le fait d’essayer juste d'avoir la vie humaine un peu meilleure.


Ceci crée un énorme conflit, un conflit énorme auquel chacun et chacune d'entre vous êtes confrontés dans votre vie de tous les jours. Vous dites que vous voulez l’illumination. La plupart d'entre vous ne savent même pas ce qu’est l'illumination - pas de là-haut (la tête), mais vous le savez depuis ici (le coeur) - mais vous dites que vous voulez l’illumination. Mais encore les actions et les choix au jour le jour sont vraiment pour essayer d’avoir juste un peu de meilleure vie humaine.

 

Vous la sentez tellement profondément, cette chose appelée l'illumination, mais vous vous vendez si facilement pour ce qu'on appelle un peu de meilleure vie humaine. Chacun de vous sait exactement de quoi je parle. Chacun d'entre vous connaît la contradiction dans laquelle vous vivez. Sans doute.


Aujourd'hui, nous sommes ici pour que ce soit normal d'avoir cette contradiction. Elle est naturelle. Cela n’a pas de sens d’essayer de le combattre plus, vous dites que vous faites un mauvais travail avec cette chose appelée l'illumination, me demandez où vous devez aller pour obtenir le prochain nouveau message qui va mettre tout cela ensemble. 

Mes chers amis, Il est naturel tout ce conflit entre une meilleure vie humaine et la véritable illumination. Tout le conflit entre ce qui se passe pour chacun et chacune d'entre vous, une transformation dans le sens le plus vrai et le plus profond. Cela se passe pour chacun d'entre vous ici, pour ceux qui regardent en ligne, pour ceux qui regarderont plus tard. Pas de doute à ce sujet. Et aussi cette tendance à se vendre pour une meilleure vie humaine. 


Donc, aujourd'hui, l'une des choses que je demande à chacun et à chacune d'entre vous, c'est d'être en accord avec cela, d’être absolument et parfaitement en accord avec cela.

 

Cette chose, l'illumination, aussi bonne qu’elle puisse paraître, est si brutale, si impitoyable de toutes les manières. Dès le moment où vous avez la réalisation de votre réveil, le moment où toute la transformation et la réalisation commencent, elle va aller dans chaque partie de vous, découvrir toutes les tromperies, chaque makyo, toute limitation, tout ce qui se déroule dans un  état de conscience contre-nature. Vous allez résister. Vous allez tenir à des choses. Vous allez dire que vous êtes spirituel, penser que vous êtes spirituel, et elle va venir et vous montrer de la façon la plus brutale que vous ne l'êtes pas, car la spiritualité elle-même est l'une des choses qui va vous garder de l'illumination. Absolument.


Cette chose, l'illumination, ne se définit pas, ne se connaît pas comme étant brutale. Elle se connaît comme faisant preuve de compassion. Elle se connait - cette illumination, cette prise de conscience - elle se connaît comme du nettoyage – le nettoyage de toute cette saleté et la graisse et le goudron et la ferraille accumulée dans votre vie. Et il y a cette partie de vous qui va essayer de s'accrocher à elle, cette partie de vous qui va essayer d’avoir une meilleure vie humaine. Cette partie de vous qui à un moment dit, «Je veux l'illumination, je vais mourir pour l'illumination», mais l'autre partie est accrochée à une identité qui n'est pas réelle.

Pas réelle, ne signifie pas que c'est faux, c’est limité. Elle n'est pas vraie parce que ce n'est pas le tout. Elle n'est pas vraie lorsque vous essayez juste de vous concentrer sur des temps spirituels heureux, sur la joie et la paix dans le monde, parce que ce n'est pas le tout. Le tout est aussi l'agonie et la profondeur et la douleur et la réalisation et le néant, tout en même temps. 

L'illumination, la Conscience Je Suis, cette vague - c'est réellement vague après vague que l’illumination entre- elle va continuer à arriver, elle va continuer d'une manière implacable jusqu'à ce que vous soyez libérés des limites de la conscience. (Quelqu'un dit «D'accord») Ouais, Eh bien, vous dites cela maintenant, «d’accord», mais ... 

 

 

 

Histoire

 

Mais laissez-moi, laissez-moi vous donner un exemple avec une histoire de mes prochaines Mémoires d'un Maître, un réel succès dans le monde entier, pas encore publié, mais dans une course très compétitive avec Cauldre. Et ce sera un succès, parce que, bien, parce que, ce sont des histoires sur vous. Elles sont toutes basées sur la vérité, basées sur vous, sur les personnages que vous êtes.

Donc, nous allons raconter l'histoire. Tamisons les lumières pour le public, de sorte que vous pouvez vous asseoir et vous détendre, sentez-vous même libre de vous endormir tandis que vous appréciez cette histoire des Mémoires d'un Maître. 

Prenons une bonne respiration profonde.

 

L'étudiant était couché dans son lit après peut-être la pire période jamais vécue de sa vie. Il a eu 21 jours de maladie implacable, de chaos mental, de confusion, de désespoir et généralement sans savoir quoi faire, ni où il était. Pendant ces 21 jours, il était totalement seul, avec lui-même, et la plupart du temps, même pas capable de se nourrir, il était dans un tel état de chaos.

 

Il avait commencé avec son corps physique par tomber malade, pensant qu'il avait peut-être un rhume ou une grippe, mais aucun des symptômes ne semblait correspondre. Tout était confus. Il ne voulait pas aller voir un médecin, car il savait par expérience que très peu dans le secteur de la santé comprennent vraiment ce qui se passe avec quelqu’un qui passe par son éveil et par son illumination. 

Ainsi il s'est étendu dans le lit pendant ces 21 jours ne sachant pas s'il rêvait ou s’éveillait, ce qui était réel et ce qui ne l’était pas. 

C’était une expérience terrifiante d'avoir à se faire face dans des états les plus sombres et de la pire façon qu'il pouvait imaginer, tout en son corps passait par un état de grande douleur. Souvent, une transpiration abondante; souvent, sentant tellement le froid qu’aucunes couvertures ou incendies ne pouvaient soulager sa profonde, profonde agonie physique intérieure.


C'était de très, très mauvais moments et il y avait des moments, quand il venait à sortir du corps physique où il voulait juste être pris; des moments où il jurait et maudissait le fait d’avoir pensé à l'éveil ou d’avoir poursuivi un intérêt spirituel quel qu’il soit.  Pour le moment, dans ces 21 jours de grande agonie physique et mentale, aucun des mots qu'il avait déjà entendus ou lus ou appris par des enseignants ne faisait sens ou ne pouvait éventuellement corriger la situation dans laquelle il se trouvait.


Patrick, l'étudiant qui s’est mis au lit pendant ces 21 jours, était seul et misérable. 

A la fin des 21 jours, il a commencé à sortir de cette terrible, terrible obscurité dans laquelle il se trouvait, toujours incertain de qui il était ou de ce qui avait eu lieu. Il était rempli de doutes.

Il était rempli d'incertitudes et toujours de beaucoup de conflits. Mais il sentait que quelque chose avait changé dans ces trois semaines. Quelque chose avait changé. 

Soudain, le Maître apparut devant lui. Patrick, l'étudiant, réfléchit un instant: «Je n'aime pas vraiment cela, le Maître vient d’apparaitre soudainement. Je n'ai pas entendu de pas. Il n'a pas frappé à la porte ni ne s’est annoncé, et dans mon état ou condition, je ne sais même pas s'il est effectivement là physiquement ou pas.

 

Mais une autre partie de lui était soulagée que le Maître soit là. Il y avait un certain retour à ce qu'on pouvait appeler la normalité, un certain retour à quelque chose à laquelle il pouvait s'identifier. Et le fait que le Maître soit là signifiait qu'il avait soit traversé cette période très difficile, soit qu’il était mort. 

Il dit à haute voix: «Cher Maître, J’avais l’impression d’être mort. Le suis-je ? "Le Maître prit une profonde inspiration et regarda le lit où Patrick était allongé et pendant un moment sentit un peu de tristesse, car il se souvenait de ses propres moments très difficiles, les plus difficiles, tout comme ceux-ci. A être totalement déchiré dans tous les sens, à se sentir perdu et confus et à se sentir dans son propre enfer. 

Le Maître regarda Patrick et dit: «Non, mon ami, vous n’êtes pas mort. Vous êtes bien vivant. Non, mon ami Patrick, on pourrait dire qu’avant cette expérience, avant cela, c'est là que vous étiez vraiment mort. Vous viviez dans une telle limitation. Vous viviez dans un état de peur. Vous viviez dans un état de ne pas réaliser le vrai Je suis, et cela, pour moi, c'est être plus mort que de simplement laisser aller le corps physique. Mais non, mon cher ami Patrick, vous avez traversé cela et vous êtes très, très vivant. "

Patrick prit une profonde inspiration et sentit un grand soulagement venir en lui, en sachant qu'en effet il était bien vivant encore. Il avait enduré ces très difficiles 21 jours. 

Patrick dit au Maître: «Maître, est-ce que c’est la dernière fois que je ressens ce chaos sans relâche et punition dans mon corps et mon esprit?"

Le Maître prit une profonde inspiration et dit: «Patrick, non, ce n'est pas la dernière fois. Même un Maître, même un Maître Ascensionné passera encore par des périodes comme celle-ci. Il s'agit d'un nettoyage. C'est une libération. Parce que quand vous êtes associé avec les choses de la terre, quand vous êtes associé à vous-même en tant qu'humain et avec d'autres êtres humains, vous allez toujours accumuler cette graisse et ce goudron et la saleté et les déséquilibres de l'état vibratoire.

 

Parce que vivre vraiment dans l'état humain, vivre vraiment dans cet endroit que vous appelez la Terre, ce n'est pas naturel. C'est une expérience incroyable, mais ce n'est pas naturel. Et quand vous vous intégrez et vous vous incarnez en elle, vous prenez toujours les déséquilibres, la saleté et la graisse de la vie.

"Alors vous passerez par ceci, mais la bonne chose est que, dans l'avenir, vous allez passer par là plus en tant qu'observateur. Vous ne serez pas si intimement impliqué et vous ne sentirez pas la question de savoir si vous allez à travers cela. Vous savez déjà que vous allez à travers cela. Oui, le corps peut tomber malade, et oui, il serait peut-être temps que l'esprit soit confus. Mais en tant qu’observateur, en tant que Maître, vous vous rendrez compte que vous êtes déjà allé à travers cela. Cela ne fait aucun doute que ça marche ou non. Cette question a déjà sa réponse. Oui, cela a fonctionné. Ensuite, il s'agit simplement de permettre ce processus très naturel d'avoir lieu, le nettoyage et le renouvellement. "

 

Patrick dit au maître, «Mais n'est-ce pas quelque chose que je peux faire dans un autre domaine ou une autre dimension? Pourquoi est-ce quelque chose qui doit être ici dans cette dimension et donc si difficile? "

Et le Maître a indiqué de nouveau à Patrick, "Parce que vous l’accumulez ici. Vous allez à travers les expériences ici. Donc ce n'est pas comme si vous pouviez prendre cela dans une autre dimension pour vous purifier. Vous devez le faire de l'intérieur ».

"Mais encore une fois, rappelez-vous, cher Patrick, que vous passerez encore à travers ces expériences à l'avenir, que vous allez être l'observateur.

 

Vous voyez, ici, dans ce que vous avez traversé pendant ces 21 jours, vous n'étiez pas l'observateur. Vous étiez, direz-vous peut-être, la victime. Vous étiez si profondément dedans que vous ne pouviez pas voir que vous étiez déjà venu à travers cela. Vous étiez tellement dans l'expérience de la douleur, du doute et de la crainte, que vous ne pouviez pas voir que c'était bien juste un moment de rajeunissement et de nettoyage. Vos doutes assombrissaient vos véritables pensées, votre véritable connaissance et votre Je Suis au point que vous avez oublié qui vous étiez et oublié votre Je Suis, Patrick. Et cela ne se reproduira pas. "

Patrick prit une profonde respiration, un souffle de soulagement en sachant qu'il n’aurait plus jamais à passer par ce niveau de doute et d'angoisse à nouveau. 

Comme il prenait une profonde inspiration, il pensait à sa prochaine question pour le Maître. Et il dit au Maître: «Alors, qui suis-je maintenant? Qu’est-ce qui va se passer maintenant que je suis passé par cette profonde transformation, plus impitoyable et implacable? Qui suis-je maintenant? "

Et le Maître réfléchit un instant, se souvenant de son propre moment du retour quand il a posé cette question très, très - "Qu'est-ce qui va se passer maintenant que l'ancienne identité a été totalement pulvérisée? Maintenant que tout lien avec le vieil humain a été totalement déconnecté, qu’est-ce qui se passe ensuite? "


Le Maître sourit, se souvenant du moment, il y a longtemps, où il avait demandé cela à son Maître. Il prit une profonde inspiration et il dit: «Patrick, vous avez tellement essayé de vous tenir à votre ancienne identité. En dépit du fait de dire que vous étiez sur le chemin spirituel, en dépit du fait de dire que vous choisissiez l'illumination, à chaque fois que l’illumination est venue à vous ou a tenté de venir à vous, à chaque fois que la réalisation véritable se tenait exactement en face de vous, vous avez continué à vous tenir sur l'ancienne identité. L'ancienne identité était limitée. L'ancienne identité n'était pas ce que vous appelleriez endormie ou non-éveillée. Elle était juste très limitée. Vous avez essayé si dur de faire que cette ancienne identité soit la chose qui allait être éclairée. Vous avez essayé de faire du vieux Patrick l'être éclairé, plutôt que de permettre au Tout vous, au Je Suis d’être la chose éclairée.


"Vous avez essayé d'appeler l'illumination alors que tant de fois vous essayiez juste de rendre la vie un peu plus facile et un peu meilleure pour Patrick. Vous viviez dans la plus grande dualité que l'homme ait jamais vécu- la dualité de dire d'une part que vous vouliez la liberté et l'illumination et la conscience, tandis que d'autre part vous faisiez tout votre possible pour vous accrocher à vos limites, à votre ancienne identité , à votre singularité, au vieil humain.

" N'est-ce pas étonnant, Patrick, n’est-ce pas étonnant que ces quelques dernières années de votre vie aient été tortueuses à bien des égards? N’est-ce pas étonnant que vous ayez senti que vous étiez faux pour vous-même de tant de manières? N’est-ce pas étonnant que vous ayez été constamment en décalage avec vous-même, ainsi qu’avec le reste du monde, dans ces deux dernières années? N’est-ce pas étonnant que vos niveaux d'énergie aient été faibles, parce que votre énergie allait dans l'effort total à essayer de protéger votre vieille identité – la protéger contre le monde extérieur, la protéger contre vous-même, la protéger, même contre l'illumination. Vos énergies allaient dans tous les boucliers et les murs autour de vous, tous les jeux et la prétention. Par conséquent, vous vous êtes épuisé et vous êtes devenu confus.


"Maintenant, pendant de nombreuses années, vous avez vécu dans un état de grand conflit intérieur, dans une grande bataille avec vous-même, en essayant de faire la bonne chose, en essayant d'être spirituel; le tout en même temps, que vous le réalisiez ou non, en essayant simplement d’embellir votre ancienne identité. Et cela ne fonctionne pas. 

«C'est pourquoi vous, et d'autres qui sont venus avant vous, avez fini tout comme ces - Vingt-un jours, parfois même plus, d’intensité, d’implacable, de brutale compassion. 

"A partir de là, Patrick, il n'y a plus de Patrick, sauf si vous vouliez qu'il y ait un Patrick. Mais vous n'êtes plus singulier. Vous n'êtes pas limité à une seule expression ou une identité ». 

"Pour commencer, vous n'êtes rien. Vous êtes, comme on dit dans la langue ancienne, vous êtes mu. Rien. Vous n'existez plus. Vous avez été écrasé et déchiré hors de l'existence. Il ne reste rien.

Je pourrais aller aussi loin que de dire que nous n’avons même pas à employer le mot «mu», qui signifie le néant, parce qu’au moment même de dire mu, il devient quelque chose.

 

«Alors, vous êtes le néant. A partir de ce moment, vous êtes le néant. " Mais le néant est comme le silence. Même dans le silence, ce n'est pas calme. Le néant est comme tout ce que vous voulez être. Non plus attaché à être simplement Patrick. Non plus attaché à juste faire une meilleure vie pour vous-même, et certainement jamais attaché à cette chose appelée l'illumination ou spiritualité. C'était autant une partie d'un jeu pour Patrick pour fortifier et embellir votre ancienne identité comme un tout. 

"La beauté et la grandeur de ceci, c'est que vous avez reçu l'illumination. En fin de compte, elle est venue. En fin de compte, après tout l'abrutissement et toute la démolition de l'ancienne singularité, vous l’avez obtenue. 

"Vous devenez le tout dans le néant. Vous n'avez plus besoin de vous concentrer sur Patrick. Vous n'êtes plus singulier. Vous n'êtes plus en train de vivre ou tout simplement de mourir. Vous devenez le tout. Vous n'êtes plus masculin ou féminin. 

«La beauté de ce néant, c'est qu'il vous libère. Vous libère pour le véritable acte de conscience. En d'autres termes, cher ancien Patrick, tout ce que vous choisissez désormais, toute la conscience que vous choisissez, peut donc agir. Vous voyez, avant dans cet état très limité de Patrick, ce n'était pas un acte. C'était la seule réalité. Vous ne vous visualisiez pas vous-même comme agissant. Vous vous considériez comme étant simplement en vie. 

"Mais quand on permet enfin leur réalisation, c'est comme libérer votre conscience. Et à ce moment, vous pouvez agir, vous pouvez être ce que vous voulez. Vous pouvez être un magicien, un mage. Vous pouvez être un imbécile. Vous pouvez être tout cela en même temps. 

"Vous pouvez être un Maître incarné et vous pouvez être celui qui ignore totalement qu'il y a quelque chose au-delà de son champ de vision. Et vous pouvez être les deux en même temps. Vous pouvez être abondant et non-abondant dans le même temps. 

« La beauté est que vous vous êtes libéré maintenant pour agir de la manière que vous voulez, et d'être conscient de cela. Vous voyez, avant vous n’étiez vraiment pas conscient. Vous ne vous rendiez pas compte. Avant vous étiez tellement singulier, que vous n'étiez conscient de rien d'autre que de la survie de Patrick. 

"Maintenant que vous êtes libre de cela, vous pouvez agir et être tout ce que vous voulez. C'est vraiment l'acte de conscience, la conscience, exprimé comme vous le voulez. Voilà, mon cher Patrick, c'est la liberté. C'est, en effet, c'est la liberté. 

"Imaginez, pendant un instant, ne pas être verrouillé dans une définition unique de vous-même. Imaginez un instant de ne plus être dans ce grand conflit avec vous-même, mais plutôt d’avoir la liberté d'agir, d'appliquer la conscience à quoi que ce soit. "

Patrick prit une profonde inspiration et il dit: «Alors, suis-je éveillé maintenant, cher Maître? Suis-je éveillé? "


Le Maître prit une profonde inspiration, sourit et dit: «Si vous choisissez de l'être." 

C'est naturel 

Donc, ici se termine mon histoire, la prochaine histoire sera dans mon futur livre à succès dans le monde entier, Mémoires d'un Maître.


Et c'est votre histoire. Que vous la preniez au sens littéral ou au figuré, c'est votre histoire. Votre histoire de passer par cette grande bataille intérieure avec soi-même, de vous dire que vous faites tout cela pour votre illumination mais, fondamentalement, vous essayiez d'éclairer votre Patrick, votre singularité, votre ancienne identité. 

La belle chose à propos de l'illumination, c'est que c'est naturel. Elle ne peut pas être contrôlée, même par votre Patrick. Elle ne peut pas être manipulée par ce singulier essai de rendre la vie un peu meilleure »Patrick. 

Votre illumination n'est pas là parce que vous pensez que vous l'avez demandée. Votre illumination n'est pas là parce que vous avez prié pour l’avoir ou parce que vous êtes vraiment sincère à ce sujet. Elle est là parce que c'est qui vous êtes vraiment.

Votre illumination n'est pas quelque chose que vous pouvez manipuler ou gérer. Vous pouvez prétendre à un moment que vous allez la manipuler. Mais, mes chers amis, elle est implacable. Elle est brutale dans sa compassion. Elle vous libère de vos limites. Elle vous donne votre liberté, peu importe ce qu'il faut, peu importe combien de nuits tourmentées, peu importe la façon et les maladies, peu importe combien de maladies, de mauvaises relations ou toute autre chose. Elle est là, dans la compassion. 

Prenons une profonde respiration dans ce beau, beau moment. 

Qu’est-ce qu'il faut faire ? Que faire avec votre Patrick ? Hm. 

Sachez que cette illumination, cette prise de conscience, n'est pas seulement que pour  l'humain - l'humain limité qui est venu dans la porte aujourd'hui, l'humain qui nous a menti à moi et à notre compteur de makyo humain au sujet de ce que vous voulez vraiment et choisissez.


La vraie réponse à la question est que vous ne savez pas. Et je le dis avec beaucoup d'amour et d'honneur. Vous ne connaissez pas la réponse à cette question - Etes-vous ici pour avoir une vie humaine un peu meilleure ou pour votre véritable illumination? Vous  ne savez pas vraiment, et cela n’a pas d’importance. Vous n'avez pas à le savoir. Ce n'est pas important. 

Le fait est que cette prise de conscience dans votre vraie nature, votre vraie Connaissance Je Suis, qui n'est pas Patrick - donc bien au-delà de Patrick - va arriver de toute façon, tôt ou tard, à chaque être humain sur la Terre, beaucoup plus tôt à chacun de vous. 

Qu’est-ce qu'il faut faire ? 



Prenez une respiration profonde. Ah, ouais. 

 


Prenez une profonde respiration et détendez-vous en elle. Vous le permettez. Vous vous rendrez compte que même les jours sombres et les nuits, vous vous rendrez compte même que cette dualité intérieure tortueuse est là pour une raison. Pas pour une leçon. Pas pour prouver quoi que ce soit à votre Patrick. Mais elle est là, dans la plus grande compassion de l'illumination, la réalisation - réalisation que vous pourriez dire être déjà là. Il n'y a rien de nouveau. Il n'y a rien de nouveau. Il s’agit de permettre tout le temps.


Je sais que c'est peut-être trop simple. Je sais que c'est peut-être trop facile. Mais, mes chers amis, c'est la façon dont cela est. 

Vous pouvez passer par votre propre version de l'expérience de Patrick. Terrible. Terrible. Il suffit de vous sentir comme si vous étiez déchiré, vous demandant si vous allez survivre. Eh bien, je vais vous dire dès maintenant que vous le voulez. Je vais vous dire dès maintenant que vous pouvez prendre une profonde respiration et être l'observateur de celle-ci. Arrêtez d'essayer de prétendre qu'il ne se passe rien. Arrêtez d'essayer de blanchir et de couvrir. Elle est là pour une raison.

Arrêtez de vous demander si vous le faites mal. Non, vous ne le faites réellement pas. Vous ne le faites pas du tout. C'est un nettoyage; C'est une libération qui s'en vient à ​​vous. 

Elle vous aide à réaliser que ce n'est pas Patrick qui devient éclairé. C'est vous, Le Tout vous. 

Maintenant, nous allons sentir l'énergie dans la salle une fois de plus. 



(pause)

 


Peut-être qu'aujourd'hui nous nous sommes exposés, que  nous avons ouvert à une partie de cette brutalité et au chaos et à la confusion, au déséquilibre pour devenir équilibrés. En d'autres termes, pas juste pour essayer de faire que la salle soit jolie et mettre un peu de poussière de fée sur elle, mais en disant: «Wow! C’est réel. Je veux dire, cela se produit. Toute 
cette affaire de connaissance et de conscience et de sortir de mon Patrick, de mes limites -. Cela se produit " Tous ces difficultés, tous ces maux, toutes ces douleurs et tout ce par quoi vous êtes passés, ils sont réels et ils sont importants. Et vous pouvez être leur observateur, plutôt que d'avoir à vous laisser prendre par tout le doute. 

Prenons une bonne respiration et sentons-nous peut-être exposés à certaines choses qui sont très réelles. Exposés aux défis ainsi qu’à la beauté. 

Prenons une bonne respiration et sentons-nous dans toute cette chose appelée l'illumination. Certes, pas ce que vous pensiez qu’elle allait être, et pas que les bonnes nouvelles. (Quelques gloussements)


Prenons une bonne respiration et sentons comment et si vous venez de vous détendre et de permettre. Vous vous rendrez compte que tout va bien dans l'ensemble de votre création. 

 


Je vous remercie, mes chers amis.

Je suis Adamus dans cet humble service pour vous.

Merci. Merci. (Applaudissements)

 

 

 

 

 

 

 

Source : CERCLE CRAMOISI

http://www.crimsoncircle.com/Library/LibrarySeries.aspx

 

 

 



02/02/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres