SYMBIOSE - Re-connexion à Soi

SYMBIOSE - Re-connexion à Soi

Shoud 6 - Série MARCHER SUR : LA VIE IMPUISSANTE ( sans Le Pouvoir)- 06 Février 2016

Shoud 6 - Série MARCHER SUR : LA VIE IMPUISSANTE ( sans Le Pouvoir) Adamus Saint Germain canalisé par Geoffrey Hoppe. Le 6 Février 2016

Adamus® Saint-Germain

 

MARRCHER SUR.png

 «Marcher sur : La Vie Impuissante (sans le Pouvoir) »

 

 Shoud 6

 

Présenté au Crimson Circle le 06 Février 2016

 

Canalisé par Geoffrey Hoppe assisté par  Linda Hoppe

 

www.crimsoncircle.com

 

NOTE IMPORTANTE: Cette information n’est probablement pas pour vous, sauf si vous prenez l'entière responsabilité de votre vie et de vos créations

*****

 

 
Je Suis ce que Je Suis, Adamus du Domaine Souverain.


Ahh! Bienvenue à nouveau.


Ah, oui, avant toute autre chose, mon café (Sandra apporte son café). Cauldre ne boit pas - merci, Sandra, et je suis désolé que Cauldre ait appelé votre chien Puddles (NDI : Flaques)(rires); elle n'a pas trouvé cela tellement drôle - mais Cauldre ne boit pas de café dans l'après-midi, mais - ah! - Aussi longtemps que je vais être dans cette condition humaine avec vous, pendant un bout de temps, le café est. Mm.


Donc, je me trouvais au Club des Maîtres Ascensionnés, l'autre soir (quelques rires). Ceux-ci sont toujours en partie vrais et en partie embellis. J'étais à ... nous avons des cookies sur le sol ici. Bien merci. Merci d'en apporter pour moi. Ils sont à vous, Edith? Oh, ils sont à vous (à la femme derrière elle).
1.png
EDITH: Ce sont les siens.


ADAMUS: Je vous remercie (rires car il prend l'assiette de biscuits). ). Je prends de la nourriture. Je prends du café. Mm. Vous en voulez quelques uns?

LINDA: Non, merci.

 

Des Joyaux


ADAMUS: J'étais au Club des Maîtres Ascensionnés, l'autre soir (plus de rires). En partie vrai, en partie vrai. C’est mon cadeau. Je donne des cadeaux aujourd'hui. Je vous l’explique dans cette histoire. Je donne des cadeaux.


Je me trouvais au Club des Maîtres Ascensionnés l'autre soir et un des nouveaux Maîtres juste arrivé a dit : «Adamus, pourquoi est-ce que vous avez choisi le mois de Février – le 14 Février en particulier - pour donner ce message à Shaumbra" parce que, naturellement, dans le club des Maîtres Ascensionné tout le monde sait. Tout le monde sait. Ils vont participer, regarder, voir comment un Maître des Maîtres fait (quelques rires).
2.png
Donc, ce nouveau Maître a dit: «Alors, Adamus, pourquoi est-ce que vous avez choisi le 14 Février pour le message de Shaumbra?

 

Pourquoi pas le 1er Janvier? Pourquoi pas votre anniversaire? Pourquoi pas un autre ... "Jésus! (il a failli se cogner dans la caméra) La caméra avec toutes ces personnes se ressemblant dedans à la recherche de la même chose partout dans le monde (il fait une grimace bêbête à la caméra, quelques rires étouffés). Hm.


«Pourquoi est-ce que vous avez choisi le 14 Février" Et je lui ai dit, j'ai dit : «Cher collègue Maître - Maître junior, mais néanmoins collègue Maître," je lui ai dit :"Il y a de bonnes raisons pour cela. Il y a de bonnes raisons, parce que réellement, à l’origine, le nom de la fête, en fait de tout le mois, était appelé Saint Germain "(le public se méfie de son histoire; quelqu'un dit" vraiment "?). Non, je vais vous expliquer. Je vais vous expliquer. (Adamus glousse)

 

Vraiment. Êtes vous êtes sceptiques? Quel manque de sens de l'humour vous avez. Parce que réellement dans - maintenant c'est là la partie vraie (rires) - dans ma vie comme Saint-Germain, dans ma dernière vie, j’avais pris l'habitude de distribuer des joyaux. Pas énormes, mais de petits joyaux, senblables à ...


LINDA: (: Linda vient avec sa main en avant) Je sais que vous n'avez aucun joyau. Qui a-t-il dans votre poche?

 

ADAMUS: Ces joyaux ne sont pas pour toi, bébé! (Beaucoup de rires, Linda s'évente) Bien (rires) ... ohhh, maintenant Cauldre s’est arrêté de canaliser un moment ici (plus de rires). Tu vas revenir. Tu vas revenir. OK.


Donc, j’avais pris l'habitude de distribuer des pierres précieuses – des diamants, des saphirs, des rubis – des petits. J’avais pris l'habitude de les distribuer et toujours avec un message pour celui à qui je les remettais, toujours pour leur rappeler ce qui était vraiment dans leur vie, ce qui pourrait être dans leur vie. La plupart d'entre eux prenaient le bijou, prenaient littéralement le bijou - et couraient vers le bas et essayaient de le vendre tout de suite - mais certains ont compris ce que cela signifiait vraiment.


Ainsi, initialement, le mois a été appelé "Le Mois de St.  Germain ". Il l’était vraiment - s'il y avait une trace écrite de cela pour tout valider - mais réellement, il y avait un mouvement pour l'appeler Le Mois de Saint-Germain. Cependant, ils ont été tenus de le changer par les puissances  appelées - ahem - l'Eglise. Ils étaient tellement confus. Ils savaient qu'ils devaient changer Le Mois de St. Germain, la distribution des pierres précieuses et des bijoux pour autre chose, donc ils sont arrivés avec ce Saint-Valentin.


Maintenant, tout d'abord, je ne pense même pas qu’il y ait eu un Saint-Valentin à l'époque.

Ils en ont fait un saint après le fait. Ils n’arrivaient même pas à décider quel Valentin ce serait. Il n'y avait pas un seul Valentin; il y en avait de nombreux.


Ils ont fait un peu de recherches et ont trouvé une Valentine qui avait effectivement épousé un grand nombre de soldats, en particulier des soldats romains dans le peuple juif, et des soldats d'autres nationalités qui se trouvaient dans les pays conquérants.


Maintenant, ce n'était pas vraiment dur à faire, d’épouser des hommes et des femmes, de jeune âge, vous savez. Donc, c’est devenu la Saint-Valentin, pas Le Mois de Saint-Germain. Mais je propose que nous devrions aller demander au Vatican de revenir sur cela (quelques rires). Mais, en effet, je distribuais des pierres précieuses et des bijoux.

 

Les Potentiels


Maintenant, les poches de Cauldre sont vides aujourd'hui à cause de Linda, qui a veillé à ce qu'il n'y ait rien là, ou je distribuerais l'argent, beaucoup d'argent. Mais à la place, je voudrais distribuer quelques potentiels aujourd'hui. Maintenant, il y a réellement des potentiels ici pour chacun. Chacun.


Qu’est-ce qu’un potentiel? C’est quelque chose qui n'a pas encore été choisie et expérimentée. Et chacun de vous a d’énormes potentiels. Difficiles à voir parfois. Vous avez tendance à ne voir que ce qui est juste dans votre visage. Vous avez tendance à voir les choses avec lesquelles vous êtes aux prises, les choses que vous craignez, et vous avez tendance à rester dans ce type de limitation à cause de cela. Mais aujourd'hui, nous allons ouvrir quelques potentiels.


Je voudrais commencer - Mary Sue. Vous avez un potentiel en ce moment qui est amené par Walter (Russell), pour canaliser Walter.
3.png
MARY SUE : D'accord.


ADAMUS: Mais vous avez juste à reconnaître le potentiel. Il faut reconnaître qu'il est juste ici, debout.


MARY SUE: Salut.


ADAMUS: Il faut recon- ... salut. Il est juste là, mais oui. Bien. Désolé, Walter. Mais vous avez ce potentiel. Il serait plus qu'heureux de travailler avec vous.


Maintenant, Mary Sue va dire : "Mais je ne sais pas comment canaliser. N’est-ce pas juste pour - ahem - l'élite "(Adamus glousse) C’était Cauldre, pas moi. Arrête ça (quelques rires). Mais vous le faites. Vous savez comment canaliser? Il suffit que vous ouvriez votre bouche et alliez, ou commenciez à écrire. Vous sortez de votre mental, de vos doutes et allez simplement.


MARY SUE: D'accord.


ADAMUS:
 Ce potentiel est là pour vous.


MARY SUE: Je vous remercie.


ADAMUS: Oui. Ah! Une respiration profonde avec cela.

4.png
Et Patricia. Ah, Patricia. Là bas. Patricia, bonjour. Patricia, vous avez un peu travaillé à des choses plus pratiques dans votre vie – le genre de choses de la vie humaine– mais maintenant ce potentiel, qui est si rayonnant autour de vous en ce moment - si nous pouvions obtenir une photo, regardez à quoi cela ressemble! –

Un potentiel pour que cela se produise maintenant.

 

Que - comment l'appelleriez-vous? - Cette créativité, cette inspiration incroyable; elle est tout autour de vous. Je peux la voir. Tout le monde peut la voir. Maintenant, vous pouvez lui ajouter votre lumière. C'est là. Et ne pensez pas à ce sujet. Ne vous inquiétez pas à ce sujet. Ne revenez pas plus tard et ne lisez pas la transcription textuelle de cette session genre 50 fois, "Qu’a-t-il dit? Y avait-il des mots cachés? "Non! C’est ici en ce moment et vous le respirez juste dedans, cet élan créatif, cette inspiration qui va vous faire faire quelque chose, eh bien, que vous ne vous attendiez pas nécessairement à faire. Ce n’est pas linéaire. Ce n’est pas comme une extension de ce que vous avez fait avant. C’est quelque chose de différent. Ouais.


Alors, vous prenez une profonde respiration avec cela.


Oh. C'est meilleur que de distribuer des bijoux, non? Vous préféreriez obtenir ... (l'assistance dit «Oui») Oh, oui. Oh ouais. La moitié du groupe est "Oui", l'autre moitié est ... (rires) "No."
5.png
Scott. Scott. Ohhhh, oui. Vous avez un tel potentiel et il est pour vous et il est pour votre partenaire. Il y a une situation médicale continuant. Il est vraiment question - vraiment, littéralement, question - de l'opportunité de rester ou de partir pour votre partenaire, mais beaucoup de cela est basé sur vous. Bien qu'il semble que votre partenaire, votre bien-aimé, passe par cette situation traumatique, c’est vraiment pour vous. Vous voyez, il la prend pour vous.

 

Vous avez la possibilité de rester et d'avoir la vie de la façon que vous voulez sans toutes les autres charges, d'avoir la clarté et de rester pour profiter réellement de la vie. Vous vous demandez à ce sujet parfois. Vous vous demandez "Pouvez-vous vraiment profiter de la vie? Est-ce possible? Peut-être cela vaut-il mieux sur la Nouvelle Terre, "et votre partenaire agit ainsi pour vous. Et vous avez le potentiel en ce moment avec votre choix. Mais aussi, je vais élargir un petit peu, si vous êtes d'accord ...

 

SCOTT: Oh, oui.


ADAMUS: ... que je devienne un peu personnel. Nous ne prions pas. Nous ne faisons pas du tout une cérémonie pour tous. Mais ce que nous faisons c’est que nous rayonnons tous la lumière du potentiel. Donc, pour votre partenaire qui est Sam?
6.png
SCOTT: Samuel.


ADAMUS: Samuel. Pour votre partenaire, et vous, nous allons ajouter notre lumière à votre potentiel de vie joyeuse en ce moment.


Nous ne poussons pas la guérison. Nous ne cherchons pas à infliger la guérison, parce que ce serait un manque de compassion.

 

Nous sommes tout simplement des Maîtres. Vous êtes le Maître que vous êtes. Vous êtes ce que j'appelle une Présence ineffable. Je vais y revenir plus tard, mais nous sommes juste là, chacun d'entre nous en ce moment. Vous ne devez pas savoir à quoi cela ressemble, où c’est, quelle est la condition. Cela n'a rien à voir avec cela. Cela éclaire tout simplement les potentiels qui pourraient autrement être difficiles à voir, pour les  personnes, vous et Samuel.


Donc, nous allons le faire tout de suite, si vous êtes d'accord avec cela.


SCOTT : J'aimerais cela.


ADAMUS: D'accord. Donc, tout le monde ici, en ligne, prenez une profonde respiration, et nous allons juste apporter notre lumière. Il n'y a pas à prier. Il n'y a pas à forcer. Nous ne cherchons pas à guérir. C’est comme apporter la lumière dans une grande pièce sombre de sorte que vous puissiez commencer à voir tout ce qui est là, y compris le potentiel de vie vraiment joyeuse, et une vie joyeuse ensemble.


Prenons une bonne respiration profonde avec cela.


Vous pensiez que je plaisantais quand je disais que cela devrait être Le Mois de Saint-Germain. Ahh. Et le plus drôle c’est que chacun d'entre vous peut faire cela. Chacune et chacun d'entre vous peut le faire dans sa vie.


Oh, bonjour, Teresa. Bonjour. Voulez-vous vous lever s'il vous plaît? Oui merci. En fait, je viens à vous, parce que je pense que tout le monde peut voir.
7.png
Tellement typique que les humains deviennent confus, en particulier quand ils entrent dans leur maîtrise. "Qu'est-ce que je suis supposée faire? Où vais-je vivre? Et après? "Oh! Et l'angoisse qui apparaît en raison de cela. L'anxiété, les nuits agitées, «Est-ce que je le fais bien? Est-ce que je le fais mal?

 

"Arrêtons juste ici. Éclairons un potentiel. (Adamus tape sur plusieurs interrupteurs pour avoir plus de lumière ( rires)) Éclairons un potentiel. Mettons en lumière un potentiel de choses que vous ne regardiez même pas. Vous savez, vous êtes en quelque sorte dans le mental et linéaire, "Qu'est-ce que l'Esprit veut que je fasse?" Et vous essayez de me parler à ce sujet et je dis: «Cela n'a pas d'importance." J’ai vraiment dit cela.


Donc, ce que vous faites c’est de prendre une bonne respiration et d’éclairer les potentiels.

Ouvrez-vous aux choses que vous ne voyiez simplement pas avec les vieux yeux. Vous entrez dans le Maître sens.


Tout d'abord, cela n'importe pas vraiment où vous allez, comme vous l'avez entendu.

 

Deuxièmement, la réponse, la connaissance va être là quand vous prenez une bonne respiration, et elle vient en ce moment. Et la réponse, elle peut prendre des jours, peut-être une semaine ou deux pour se dérouler, mais elle sera là. Donc arrêtez de stresser. Un gros câlin (ils s’étreignent; l’assistance dit «Waouh "). Oh, j'aime ces moments de " Waouh ". Oui (rires). Ils sont tellement bons pour nous tous. OK.


Oh, je pourrais être toute la journée avec cela, mais nous avons beaucoup à parler, mais je vais vous parler, Paul.


PAUL: Oui.


ADAMUS: Alors Paul, il y a là beaucoup de potentiels autour, mais, ohh, comment puis-je le dire? Vous devenez juste un peu plus confortable avec l'incertitude parfois, et il y a quelque chose de gentil – qui ne presse pas, mais réellement présent - vraiment là pour vous, mais vous êtes juste un peu comme, "Eh bien, je ne suis pas sûr," et " Peut-être que je suis ... "Puis-je être honnête avec vous?"
8.png
PAUL: Bien sûr!


ADAMUS: Vous jouez avec cela, mais vous êtes comme : "Peut-être que je suis devant mon choix pour un grand projet. Peut-être que je n’ai pas l'énergie. Peut-être que je vais jouer la sécurité. "Donc, il y a un potentiel qui n’est pas vraiment tellement sûr, mais c’est amusant. Je veux dire, c’est vraiment amusant.


PAUL: J'aime les choses amusantes.


ADAMUS: Vous aimez les choses amusantes, mais les choses amusantes généralement sans risques. Une sorte de ... (quelques rires) Vous avez pris beaucoup de risques plus tôt dans votre vie - de grands, grands risques - et alors vous avez dit: « je vais rester dans l'espace sécuritaire. » Mais je peux vous dire que n’êtes pas vraiment totalement heureux dans cet espace sécuritaire. C’est en quelque sorte un peu ennuyeux. Mais alors, vous dites: «Eh bien, que suis-je censé faire?" Et ehh, deh-da.

 

Il suffit que vous veniez simplement à ce potentiel, que vous veniez à cet espace lumineux, puis vous ne vous inquiétez pas à ce sujet. Vous ne pensez pas à ce sujet. Vous ne vous inquiétez pas de revenir à vos vieilles habitudes. Vous ne vous inquiétez pas si vous allez juste jouer en toute sécurité. C’est tellement bon et cela se sent si bien que c’est juste là. Vous le faites. Je vous remercie.


PAUL: Je vous remercie.
9.png
ADAMUS: Bon. Donc, nous pourrions continuer encore et encore, mais nous avons d'autres choses à couvrir. Alors, vous pouvez baisser les lumières éblouissantes. Oh non. Gardez-les, parce que nous allons faire quelque chose (quelques rires).

 

Mais revenons au Mois de Saint-Germain. (Adamus glousse) Tout est au sujet des potentiels. J’avais vraiment l'habitude de distribuer des pierres précieuses, de beaux petits bijoux, comme une sorte de rappel du potentiel pour tout le monde dans leur vie, de ce pour quoi ils ne s’ouvraient pas.


Il y a une grande différence entre s’ouvrir à quelque chose et poursuivre quelque chose. Vous savez, poursuivre comme avoir des buts, comme s’asseoir et dire: «Je vais planifier cela." Il y a une grande différence dans la simple ouverture aux potentiels. Ils sont tous là. Ils sont tous là, que vous soyez inquiets au sujet de ce qu'il faut faire ensuite, où aller, que vous attendiez juste votre temps, vous savez, de vivre juste vos dernières décennies sur cette planète. Vous vous ouvrez simplement à lui (NDI: au potentiel), et cela ne demande aucun effort ou travail. Vous reconnaissez simplement que vous vous ouvrez à lui, puis c’est là. Et puis il réalise un choix - Que voulez-vous faire?


Prenons donc une bonne respiration profonde pour tous les potentiels qui sont dans votre vie. Toutes les choses. Elle n'est plus limitée comme elle a l'habitude de l'être. Elle n'est plus simplement étroite et petite. Il y a tellement de choses. Et vous savez quoi? Vous n'êtes pas obligés de lutter avec elle. Ne le faites vraiment pas. Vous ne devez pas penser cela. Permettez simplement votre ouverture. C'est tout. Rayonnez votre lumière sur vos propres potentiels.


Une bonne respiration profonde.
 

Première question


Ensuite. Linda, avec le microphone s'il vous plaît. Ensuite, je vais poser quelques questions et la première question est : pourquoi dois-je toujours poser des questions? Si Linda, vous ... c’est une bonne question pour commencer. Pourquoi dois-je toujours poser des questions, généralement au début des Shouds? Tout le monde, au début des Shouds. Pourquoi?
10.png
TAD: Vous voulez vous brancher sur notre énergie, où nous sommes en ce moment. Voir si nous sommes plein de taureaux- ... de makyo ou ...


ADAMUS:
 Non, j'ai déjà fait cela longtemps avant d'arriver ici. Ouais. Mais c’est bon.


TAD: Je ne peux pas dire: «Je ne sais pas», mais ...


ADAMUS: Ouais, vous ne pouvez pas dire: «Je ne sais pas."


TAD: Non, donc ...

 

ADAMUS: Oui, parce que si vous le faites alors vous allez dans le "Je ne sais pas Purgatoire" (rires).


TAD: Et j’y suis déjà allée.


ADAMUS: Oui, vous êtes allée là!


TAD: Oui, je - yeah! C’est ...


ADAMUS: Oui. Alors pourquoi je pose des questions au début de nos réunions?


TAD: Eh bien, pour répondre, cela m'incite à être ici.
11.png
ADAMUS: Je vous remercie. Bien. Bien. Un couple de plus. Cela vous incite à être ici. Parce que vous pensez que je ne connais pas déjà la réponse avant de vous l’avoir demandée? Oui. Pourquoi dois-je demander?


MARY SUE: Je pense que nous définissons notre réalité par les questions que nous posons.


ADAMUS: Oui, vous le faites. Oui.


MARY SUE: Et donc je dirais que cela nous aide ... en le mettant en mots, cela nous aide à comprendre où nous en sommes.


ADAMUS: Oui, bon.


MARY SUE: Ok.


ADAMUS: Un couple plus. Pourquoi dois-je vous poser des questions pour commencer nos Shouds mensuels? J'adore la réaction quand quelqu'un - quand Linda leur tend le micro.


TIFFANY: Pour effrayer la merde hors de nous quand le micro vient.
12.png
ADAMUS: Oui! (Rires) Tout à fait! C'en est une bonne.


LINDA: Vous avez parlé à Kerri (Tiffany rit).


ADAMUS: Oui. Vous savez combien il est facile de rester ici, de se mettre à l'aise, de regarder le spectacle et de tomber, bercé dans votre petit monde. Quand vous vous savez que le microphone vient autour et que vous essayez de l'éviter ... en passant, un petit indice: Si vous ne voulez pas obtenir le microphone, ne le dites pas psychiquement, "Linda, ne me donnez pas le microphone » (rires) ...


TIFFANY: Je voulais simplement dire cela.

 

ADAMUS: Parce que tout ce qu'elle entend est : "je veux le microphone! Je veux le microphone! "Alors, oui, voilà une bonne idée. Avez-vous eu peur de la merde hors de vous tout à l'heure?


TIFFANY: Non


ADAMUS: Non


TIFFANY: Mais le plus souvent, et je faisais cela - «Non, pas moi. Pas moi. "Alors ...


ADAMUS: Oui, oui. Oui, maintenant vous l'avez obtenu. N’était-ce pas bien, si?


TIFFANY: Ouais.


ADAMUS: Vous obtenez ce microphone et ah! Ouais.


TIFFANY: Les gars, vous voulez que je chante pour vous?


ADAMUS: Bien sûr (rires).


TIFFANY: Non, tu ne le fais pas. Non, tu ne le fais pas.


ADAMUS: Non, vous l'avez mentionné. Est-ce que je lui ai demandé de chanter? L’ai-je  amené? Avancez. Vous êtes en ligne.


TIFFANY: Non, je ne vais pas. Je ne vais pas chanter.


ADAMUS: Vous devez.
13.png
TIFFANY: Non


ADAMUS: Si, si. Faites-le.


TIFFANY: Je ne vais pas le faire (elle rit).


ADAMUS: Vous savez, je dis cela, parce que vous aviez une raison pour dire cela. Ce n'était pas simplement une coïncidence. Je ne l’ai pas incitée. Personne d'autre ne fredonnait à côté de vous, je ne pense pas (elle rit). OK?


TIFFANY: Je suis un peu gênée de parler ces derniers temps devant des gens. Je me suis sentie un peu mal à l'aise. C’est donc probablement ce qui est.

 

ADAMUS: Eh bien, nous allons avoir un nouveau potentiel. Ici, permettez-moi de vous donner un de ces joyaux potentiels. Voici.


TIFFANY: Merci.


ADAMUS: Oui. Et ne dépensez pas tout en un seul endroit (elle rit). Alors maintenant que vous avez obtenu ce potentiel, vous vous ouvrez et c’est comme :"Oh, mon dieu. Le potentiel est là. "Qu'allez-vous faire avec?


TIFFANY: Chanter? Oh, putain de merde. OK. (Chantant) Joyeux Mois Saint Germain à vous tous !!

ADAMUS: Bon.


TIFFANY: Comment ça va? (Elle rit et quelques applaudissements)


ADAMUS: Oui. Je suis sûr que cela va arriver au top des hit-parades. Ouais ouais. Je vous remercie. Maintenant, vous dites : "N’est-ce pas une bonne sensation?" Vous avez plongé dans ce potentiel.

 

TIFFANY: Oui, mais bien sûr, je vais le regarder. Je me regarde genre 50 fois et me critique.


ADAMUS: Ouais, ouais, ouais. Ouais, ouais. Oui, n’est-ce pas drôle que les humains fassent cela? Vous savez, c’est comme: Pourquoi ne pas être simplement dans l'instant, le moment ineffable? Pourquoi ne pas être simplement dans l'instant et qu’il suffise d’être? Mais vous allez revenir en arrière et regarder et critiquer et vous savez :"De quoi avais-je l'air? Comment était le son? Dieu, c’était stupide. Décidément, si je devais faire ... "être juste dans l'instant. Qui s'inquiète ? Ne retournez pas en arrière et ne regardez pas. S'il vous plaît, non. Non, ne le faites pas. OK.
14.png
LINDA: Plus?


ADAMUS: Non, je vais passer à la question suivante.


LINDA: Oh, allez-y! Je veux demander à une célébrité de répondre.


ADAMUS: Ok, ok, ok.


LINDA: D'accord.


ADAMUS: Très bien. Pourquoi dois-je demander? (Rires) Edith, Edith, Edith! Comment allez-vous?


EDITH: Zip-A-dee-doo-dah! Zip-a-Dee-ay! (Quelques rires)


ADAMUS: Lady Edith, oui.


EDITH: Désolée.
15.png
ADAMUS: Edith, pourquoi je pose toujours ces questions?


EDITH: Parce que vous en profitez. Cela vous plaît.


ADAMUS: Oui. Pourquoi?


EDITH: Parce que vous êtes intelligent (quelques rires).


ADAMUS: Duh! Parce que ... pensez-vous que c’est parce je veux narguer les gens?


EDITH: Non


ADAMUS: Non


SHAUMBRA 1 (femme): Je pensais cela.


ADAMUS: Oh, vous pensiez cela! (Rires) Je savais que cela allait venir de quelque part, parce que j'aime juste narguer les gens. Pourquoi est-ce que je vous pose des questions?


EDITH: Vous voulez nous voir nous aimer, nous rendre alertes et permettre.
16.png
ADAMUS: Oui, je voudrais rester avec la partie alerte de celle-ci. Ouais ouais.

Alerte! Alerte. Nous participons tous à ceci. Alerte – pour être présents. Chacun d'entre vous, que vous soyez ici ou à regarder en ligne, quand je pose la question, tout le monde répond tout de suite. "Que ferais-je si j’avais le microphone de Linda? Qu'est ce que je ferais? Oh mon Dieu. Linda, ne me donnez pas le micro. "Cela apporte la conscience. Cela apporte une certaine énergie de force de vie à ces rassemblements en posant des questions, pour nous tous, chacun d'entre nous qui sommes impliqués, faisant partie de ceci. Et les questions sont bonnes aussi, parce qu'elles sont toutes en temps opportun. Elles sont toutes littéralement basées sur ce par quoi nous passons ici en ce moment. Alors bon.


La question suivante, à moins que Linda, y avait-il quelqu'un d'autre que vous ...


LINDA: Non, ça ...


ADAMUS: D'accord.


LINDA: Pour l'instant, c’est bon.

 

 

Deuxième question


ADAMUS: D'accord. Bon, question suivante. Quelle est la première chose qui est en cours depuis le début de l'année? Cela ne fait que, quoi, 35, 36 jours. Quelle dynamique est en cours depuis le début de l'année? Bien. Mofo!
17.png
MOFO (Marty): Salut!


ADAMUS: Salut.


MOFO: Je dois dire ...


ADAMUS: Jolie tenue, Mofo.


MOFO: Eh bien, je vous remercie.


ADAMUS: Oui, oui.


MOFO: Oui, de même pour vous, mon pote.


ADAMUS: Oui, merci.


MOFO: D’accord (Adamus glousse). Je dirais une bonne dose d'incertitude.


ADAMUS: J'aime ça.


MOFO: Ouais.


ADAMUS: Une bonne dose d'incertitude.


MOFO: Ouais.


ADAMUS: Des raisons pour lesquelles?


MOFO: C’est juste ... ça devient houleux et roulant, plus gros et plus méchant et tout le monde devient plus incertain, plus effrayé, ou comme Shaumbra, nous devenons davantage des durs à cuire (quelques rires).


ADAMUS: Oui, oui. Bien. Je vous remercie.


MOFO: Ouais.


ADAMUS: Je vous remercie. Ouais. Ne revenez pas en arrière et n’écoutez pas cela (rires).


MOFO: Oh! Ce ne serait plus des durs à cuire?


ADAMUS: Eh bien, non, c’était bon! C'était bon. C’est pourquoi. Parce que vous prenez quelque chose qui est tellement bon - vous êtes amusant, vous êtes charmant, plein d'esprit - mais alors vous revenez en arrière et : «Qu'ai-je dit? Je veux voir cela. "Et puis, vous ...


MOFO: (d'une voix nasale) Je semblais si nasal.


ADAMUS: Oh! Ouais, je sonne nasal.


MOFO: Oh, j'avais une crotte de nez!


ADAMUS: Linda appelle une chauve-souris dans une grotte, vous savez (rires). Oh! Ou ...


MOFO: Charmant.


ADAMUS: Ou alors vous dites: «Pourquoi suis-je resté là avec ma main dans la poche? Qu’est-ce que je fais avec ça? "Et ... (gloussements de Marty) Vous êtes dans l'instant. D'accord, merci. Bonne réponse. Un couple plus.


Depuis le début de l’année, qu’est-ce qui se passe? Comment le définiriez-vous? Le début de l'année.


LINDA: Voyons voir.


ADAMUS: Le rôdeur de Linda.


LINDA: Revenons à Mme Henry.


ADAMUS: Oh, oui.


MME. HENRY: Mlle?


LINDA: Non

 

MME. HENRY: Mme


ADAMUS: Oui, même si vous êtes assise loin à l'extrémité, cela trouve son chemin en cours.


18.png
MME. HENRY: Euh ... euh ...


ADAMUS: Ce dont nous avons besoin c’est d’un de ces gros bras perche pour microphone qui glisse sur le public.


LINDA: Non, j'aime l'exercice. Je peux tester ma flexibilité.


ADAMUS: Non, vous pouvez courir avec un peu de contrôle.


LINDA: Non, je veux ma flexibilité.


ADAMUS: Alors maintenant, que nous vous avons distraite. Qu'est-ce qui se produit?


MME. HENRY: Nous obtenons d’aller au-delà du doute.


ADAMUS: Ah, d'accord.


MME. HENRY: Oui.


ADAMUS: Bon.


MME. HENRY: Oui, oui. De brasser le haut.


ADAMUS: Votre propre doute?


MME. HENRY: Le doute de groupe, puis entrer dans ce qui est à moi et mon doute.


ADAMUS: Oui, oui.


MME. HENRY: Oui.


ADAMUS: J'aime ça.


MME. HENRY: Beaucoup de cela.


ADAMUS: Bon.


LINDA: D'accord. Je vous remercie. Plus?


ADAMUS: Bien sûr. Trois de plus.


LINDA: D'accord.

 

ADAMUS: Depuis le premier de l’an. Qu’est-ce qui continue? Quelle est cette chose que vous devez vraiment traiter?
19.png
DIANE: Le choix de la vie.


ADAMUS: Le choix de la vie. Ouais. Vous savez, c'est une bonne chose. C’est un mauvais, mais c’est un bon. C’est comme si cela apportait tout, vous savez, et je fais la promotion. Je suis. Je provoque cette toute discussion en ce moment.


DIANE: Mm hmm.


ADAMUS: Oui. Dans des choses comme ProGnost, dans des choses comme Keahak, même dans les Shouds et dans nos conversations personnelles Je provoque cela. Toute cette affaire, La Nouvelle Terre, la vieille Terre, où allons-nous à partir d'ici? Cela blesse. Je veux dire, nous pourrions juste être en train de faire de belles choses Kumbaya, mais, non, je pense que nous devons vraiment, vraiment, vraiment, marcher dessus, à ce stade. Donc voilà. Ouais. "Devrais-je rester?" Question difficile. Dur.


DIANE: Telle est la question.
20.png
ADAMUS: C’est la grande question. Et quand on regarde cette question - «Devrais-je rester?" - Sans beaucoup de lumière sur les potentiels, quand vous êtes juste là à regarder : "ça va être comme ça, cinq, dix, 20, 30 ans de plus? », c’est un rapport assez sombre. Cela ne produit pas un bon effet. C’est pourquoi nous sommes dans Le Mois de Saint-Germain, dans l'ouverture aux potentiels.


DIANE: Mm hmm.


ADAMUS: Ouais, bon.


DIANE: D'accord.


ADAMUS: Je vous remercie. Oh, J’aime cela. Oui. Et vous pouvez sentir - avant que Linda remette ce microphone à quelqu'un - vous pouvez sentir comment ceci ... pouvez-vous sentir les couches des mouvements d'énergie en ce moment qui se produisent dans la salle? C’est grand et c’est petit et c’est, vous savez, comme lorsque vous voulez pleurer et vous voulez rire et oui, tout est là. Mm. Oui. Comment le définiriez-vous?


LINDA F: Pour moi, ça a été la liberté. J'ai vendu ma maison. Je sens qu’il y a des potentiels.


ADAMUS: Très bien. Bien. Avez-vous eu beaucoup d'argent pour votre maison?


LINDA F: Assez bon.


ADAMUS: Assez bon. OK.


LINDA F: Oui.

 

ADAMUS: Bon. Et qu'allez-vous faire ensuite?


LINDA F: Voyager.


ADAMUS: Bon. Bien. Excellent. Où est le premier endroit où vous allez aller?


LINDA F: Eh bien, sur le registre Hawaï.


ADAMUS: Oui.


LINDA F: la Floride et les sources chaudes.


ADAMUS: Les sources d'eau chaude. Bien. Je suis content que vous ne disiez pas Colorado Springs, vous savez, je veux dire (rires), c’est à seulement une heure. Certaines personnes ne pensent pas grand. Vous savez, "Eh bien, je pense que je vais faire un grand voyage à Colorado Springs. Aller visiter Le Jardin des Dieux tout un après-midi, "et c’est correct.

 

Bien. Je vous remercie. Un de plus. Un de plus. Qu'est-ce qui continue depuis le début de l'année? Il y a un …


LINDA: Une tentative pour confondre.


ADAMUS: Il y a une énergie de Shaumbra très notable. Ils passent le micro, Linda! (Adamus glousse) Il ne cesse de partir. Oui.


JOHN: Eh bien, un énorme tour de montagnes russes, alors ...


ADAMUS: Oui.


JOHN: Oui.


ADAMUS: Bon.
21.png
JOHN: La liberté, certainement.


ADAMUS: La chose à propos du tour de montagnes russes, c’est que ... vous savez comment font les montagnes russes de haut en bas?


JOHN: Oui.


ADAMUS: Celle-ci va d'avant en arrière en même temps, et de haut en bas.


JOHN: Oui.


ADAMUS: Et cela n'a aucun sens. Comment les montagnes russes pourraient-elles aller de l'avant et vers l'arrière? Cela n'a pas de sens. Mais en fait, elles le font. Bien. Je vous remercie. Merci d'être ici.

Ma réponse, ce que j'ai observé, la raison pour laquelle je soulève cette question est assez simple: Le doute. Le doute. Quelques-uns d'entre vous l’ont dit ou sont venus près de lui. Le doute.


C’est un moment de beaucoup de doute intense; en vous-mêmes, vous déchirant de beaucoup de façons, et de doute sur le monde et sur ce qui vient après. Je veux dire, il y a toujours un degré de doute, mais maintenant, le doute est si profond. Il est si notable et travaille vraiment à des niveaux très profonds. Le doute que ce que vous faites est la bonne chose, et vous n'êtes pas les seuls. Lorsque d'autres Maîtres, les rares qui sont venus de cette façon avant, quand ils sont arrivés à ce point, beaucoup de doute. C’est un terrain glissant. C’est un grand huit qui va vers l'arrière et vers l'avant dans le même temps. C’est une remise en question de ce qu'il faut faire, et cela se produit tellement souvent, vous ne regardez pas l'ensemble de la lumière du potentiel; vous regardez simplement dans votre passé, d'où vous êtes venus, en essayant de vous projeter dans l'avenir.


Et vous avez des sentiments en vous qu'il y a quelque chose sur le point de se détacher - Patricia, en particulier ici en est l'exemple; quelque chose de prêt à se détacher - mais d'autre part vous commencez à l’analyser. Vous commencez mentalement à évaluer, et vous commencez à utiliser le passé comme une comparaison, au moins une mesure, et dites: "Mais je peux vraiment faire cela?" Et puis vous doutez, puis un peu comme Paul, vous avez obtenu ces grandes idées, des inspirations étonnantes - ce gars est un Maître - mais alors il joue la sécurité. Pardonnez-moi de prendre exemple sur vous, mais vous jouez la sécurité et beaucoup d'entre vous le font.


Non pas que vous ayez besoin de faire quelque chose. Ne le faites pas. On n'a pas besoin de faire quelque chose. Vous pouvez tout simplement voyager. Vous pouvez tout simplement le prendre facile, mais d'autre part vous ne faites pas quelque chose, et c’est très, très provocant quand il y a quelque chose en vous qui veut vraiment faire quelque chose, en particulier dans cette dernière durée de vôtre vie, de sortir avec une grande fanfare , de sortir avec un éclat extrême de créativité et d'inspiration et les choses que vous avez toujours rêvé de faire sur cette planète.

 

Même si c’est juste dire à la planète : « Je ne suis pas d’ici» (Adamus a mis en place deux doigts du milieu, quelques rires) de façon vraiment considérable. «Je suis tellement hors d'ici. Amusez-vous dans votre merdier! "(Beaucoup de rires)
22.png
Non, j'utilise cela juste comme un exemple... vous voulez le laisser sortir, vous voulez, mais vous ne le faites pas et vous le supprimez. Je ne recommande pas que vous tous y alliez et le fassiez demain, mais n’avez-vous pas eu ce sentiment? Vous êtes comme : «Je suis tellement en dehors!"


Vous savez, je sais que certains d'entre vous ont fait cela, dans vos jours d'école. Vous êtes arrivés à un certain point - certains d'entre vous à l'école secondaire, certains à l'université - et un jour vous vous êtes réveillés et avez dit : "Ce n’est pas pour moi. C’est peut-être pour les autres personnes, mais pas pour moi. Je ne vais pas prendre encore deux ou trois ans. "Certains d'entre vous l'ont fait, vous savez, quelques mois seulement avant d’être diplômés. "Cela n’est pas mon chemin. Il pourrait être pour quelqu'un d'autre. Je suis tellement hors d'ici. Je ne sais pas ce que je vais faire. Je ne sais pas où je vais aller. Je ne sais pas comment je vais survivre, mais je suis sûr de ne pas rester dans cet enfer ennuyeux plus longtemps. Je vais être moi. »C’est pourquoi vous êtes des pirates, Shaumbra. C’est pourquoi vous êtes incroyables, et c’est pourquoi je soulève cette question.


Il y a beaucoup de doute continuant en ce moment. Soyez bien avec le doute. Vous savez, quand vous commencez à douter du doute, Oh, garçon, rrr, rrr ", et vous avez un gros mal de tête (Adamus glousse). Soyez bien avec le doute. C’est juste ce petit moi du passé qui essaie de jouer la sécurité, qui essaie de vous protéger.


Ok, grande respiration profonde avec cela.

 


Troisième question


Après, sur la liste des questions. Ah. Jouons un petit rôle ici, d'accord? Vous êtes en face d'un groupe, oh, d'environ50 personnes. Ce sont des êtres humains nouvellement éveillés. Ils ont juste lu mes propres conversations avec Dieu - Conversations avec Moi-même, comme Kuthumi les a appelées. Ils ont été inspirés. Ils avaient une grande ouverture ou quelque chose est arrivé dans leur vie. Ils commencent tout juste à se réveiller.

 

Vous savez à quoi cela ressemble, ce qui, il y a 10 ou 15 ans. Vous savez ce genre de niveau d'inspiration naïve : "Oh, mon Dieu, regarde ce que j'ai découvert."


Maintenant, vous êtes comme vous êtes aujourd'hui, ici, en tant qu'êtres entrés en maîtrise. Vous avez traversé quelques-uns des moments difficiles. Vous avez traversé cette euphorie initiale du réveil - «Oh! Il y a autre chose »- et maintenant vous êtes ici, un certain nombre d'années plus tard, après avoir traversé beaucoup de choses. Quelles sont les deux ou trois choses que vous diriez?


Alors, ça va être comme si vous étiez en face d'un groupe. Vous êtes le Maître, vous êtes le Professeur, et vous avez peu de temps, il faut donc aller droit au but. Qu'allez-vous dire à ce groupe d'êtres nouvellement éveillés? Quels sont les, disons deux ou trois points principaux, ou si vous voulez vraiment, juste un point principal. Qu'allez-vous leur dire à propos de ce voyage? Quels sages, judicieux conseils allez-vous leur donner?


Donc, Linda vous allez venir ici au tableau et nous allons allumer votre truc pad magique là-bas, et ... la technologie, c’est étonnant. Elle peut rester là et cela va se présenter là-bas. Incroyable. Qu’est-ce qui vient après? Donc, ce que nous allons faire c’est que nous allons dans un rôle jouer un acte.

 

Rappelez-vous, prenez une profonde respiration, parce que certains d'entre vous sont flippés grave en ce moment (quelques rires). Acte de conscience. C’est tout un acte. OK?


Donc, Linda va faire appel à vous, mais elle va être debout ici à écrire sur le tableau, ce qui signifie que vous devrez venir ici ...


LINDA: Ohhh!


ADAMUS: ... sur le fauteuil. Donc, Linda, vous cherchez. Je vais prendre du recul.

 

LINDA: Sart.

 

ADAMUS: Sart. Donc, vous parlez ... (rires) Maintenant, c’est là que vous savez si vous êtes sur la bonne ou la mauvaise liste de Linda (plus de rires). Je ne dis pas qui est qui.
Donc, Sart, vous parlez en face d'un groupe d'environ 50.000 personnes, si vous comptez la caméra ...

23.png
SART:
 Bonjour, Shaumbra!


LINDA: J’aimerais que vous ne soyez pas si timide.


SART: Je vais essayer de ne pas l’être.


ADAMUS: Quelques points voulez-vous?


SART: N’écoutez pas quelqu'un d'autre. Écoutez-vous dès le départ. Quoi d'autre? Oh, soyez comme Sart (rires).


ADAMUS: Euh, Sart, je ...


SART: Je suis vraiment ...


ADAMUS: N’est-ce pas une contradiction? (Plus de rires) N’avez-vous pas simplement dit - personne d'autre que vous, ou est-ce juste moi? - «Écoutez-vous, n’écoutez personne d'autre. Soyez comme Sart. "(Plus de rires)


SART: D'accord, hors celui-là.


ADAMUS: D'accord. Et Linda va écrire ces derniers. Pouvons-nous obtenir le tableau magique? OK.


LINDA : Alors, qu'a-t-il dit qui vaille la peine d'écrire?


ADAMUS: Rien (rires).
24.png
SART: Hey! Le premier était bon!


ADAMUS: Il a dit «Rien ne compte." Ouais. "Écoutez-vous."


LINDA: Très bien.


ADAMUS: D'accord.


SART: Profitez de la vie! Faites ce que vous voulez faire quand vous voulez le faire. Je sais que c’est de l’Argent sage, dur, et toutes ces bonnes choses que vous pouvez penser, mais faites-le pour vous-même lorsque vous voulez le faire.

 

ADAMUS: D'accord. Maintenant, c’est un groupe d'humains qui se réveillent, et ils vont avoir un bout de voyage en face d'eux. Autre chose que vous souhaiteriez partager avant de quitter la scène? Autre chose à propos de l’éveil dans la maîtrise?


(Sart fait une pause)


Parce que pour moi cela ressemble à une partie de plaisir. Ils vont passer la porte, "Oh!" Vous savez, dans un état de béatitude émotionnelle. Et tout ce que vous souhaitez partager? Je dis ça comme ça.
25.png
SART: Allez réaliser vos rêves, parce que c’est qu'ils sont. Ils sont bons. (Adamus regarde le public pour la réponse; quelques rires) Est-ce makyo?(NDI : illusion, croyance, etc…)


ADAMUS: Je n'ai pas dit cela, mais en quelque sorte, le public le fait (plus de rires). Eh bien, si vous alliez tous réveiller des humains, "Oh, oui, oui, oui!" Mais vous n'allez pas réveiller des humains. Vous êtes entrés en maîtrise. Vous n'allez pas nécessairement aller "Oui, oui, oui." Vous allez un peu : «Ne sommes-nous pas en train de régler le gros éléphant dans la salle?"  Il y a vraiment un gros éléphant dans la salle. C’est juste mon avis. Vous avez le temps, Maître. Donc, "Écoutez-vous, profitez de la vie, optez pour réaliser vos rêves. Yay! "Faisons une affiche avec un chaton kitty dessus et puis ... (rires et Adamus glousse)


SART: Wow!


ADAMUS: Oui. Je vous remercie. Je vous remercie. Prochain. Et, soit dit en passant, ce n’est pas facile d'être ici.


LINDA: Voulez-vous une nouvelle page pour chaque personne...?


ADAMUS: Non, continuez juste à écrire. Je ne sais pas comment cette chose fonctionne.


LINDA: D'accord. Oh, oh, une nouvelle personne. Ce sera- ce sera le docteur.


ADAMUS: Et vous êtes la bienvenue également pour courir dans le public, mettre le micro dans la main de quelqu'un.

 

LINDA: Très bien, merci.


ADAMUS: Courir ici.


LINDA: Je peux le faire.


CHERYL: Merci.


ADAMUS: S'il vous plaît. Maintenant, vous avez 50 humains nouvellement réveillés.

 

CHERYL: De beaux, merveilleux êtres ici.


ADAMUS: Oui, oui.
26.png
CHERYL: La première chose à laquelle je pense qui est très, très importante c’est de vous aimer. Beaucoup d'entre nous grandissent avec toutes sortes d'abus et des choses nous ont été dites, qui ne sont pas vraies. Ce sont des limites. Donc lâchez les limitations et aimez juste le merveilleux être étonnant que vous êtes.


Je dis que c’est la première parce que ma deuxième chose : vous avez une route d'enfer devant vous (quelques rires). C'est dur. C’est difficile. C'est difficile. C'est effrayant. C'est effrayant. Mais si vous vous aimez et vous faites confiance, confiance au créateur que vous êtes, vous ferez bien avec lui et sortirez là où vous voulez être (quelques applaudissements).


ADAMUS: En fait, vous avez eu une présence très crédible ici. Très crédible. Ouais. Je peux voir que vous allez réellement faire ceci.


CHERYL: Je l'ai depuis de nombreuses années.


ADAMUS: Oh, tellement merveilleuse. Bien.


CHERYL: Merci.


ADAMUS: Je vous remercie. Je vous remercie. Linda, à qui allez-vous l’offrir?


LINDA:
 D'accord, je vais l’offrir à David McMaster.


ADAMUS: Oh! David. Je vais prendre votre chaise.


DAVID: Eh bien, la première chose que je recommanderai c’est de vous lever, de mettre votre tête entre vos jambes et de dire au revoir et d’embrasser vos fesses (quelques rires).


LINDA: Je ne vais pas écrire cela.
27.png
DAVID: Ouais.


ADAMUS: Pouvez-vous démontrer, David? (Plus de rires)


DAVID: C'est là où j'entre dans l'assistance et passe le microphone.


LINDA: Donnez-moi quelque chose que je puisse écrire.


DAVID: Oui. Ainsi, nous allons simplement prendre un souffle avec cela.


EIDTH: Vous pourrez vous embrasser les fesses quand vous arriverez à la maison.


DAVID: Je vais (rires d'Adamus). Tout va fonctionner. Tout va se mettre en œuvre. Tout va bien se passer. Votre humanité n’est pas responsable de votre éclaircissement, de votre réveil.


LINDA: Alors, comment distilleriez-vous cela?


ADAMUS: "Ça va bien se passer. L’humain pas responsable. "


LINDA: D'accord.


ADAMUS: Oui.

 

DAVID: En même temps, en passant par ce processus, cela va mettre en place énormément d'angoisse et de doute, et c’est le temps pour vraiment vous faire confiance et pour vous accepter et je sais que vous n’avez jamais, jamais rien fait de mal. Alors profitez de la vie, respirez et permettez. Et permettre est la plus simple, mais la chose la plus difficile que vous allez faire, parce que vous douterez jour après jour. Mais juste permettre.


ADAMUS: (applaudissant) Merci (quelques applaudissements).


LINDA: Très sympa. Suivant.


ADAMUS: Beaucoup de sagesse dans la salle. Bien, bien. Suivant.


LINDA: Ok, la prochaine sera Jan Luce (Jan est surprise, Adamus glousse).


ADAMUS: C’est la liste de Linda. Remarquez que je joue le bon gars. Je n'appelle pas tout le monde vers le haut. Allez-y.
28.png
JAN : Je pense que la chose qui m'a le plus aidée à passer à travers c’est que vous ne pouvez pas faire d’erreur. Je pense que c’est le plus grand "aha" pour moi, car tout au long de ma vie, je sentais toujours que ce que je faisais n’était pas correct. Je ne suivais pas la bonne chose. Je ne faisais pas la bonne chose. Donc pour moi, que quelqu'un me dise que je ne faisais pas d’erreur a été énorme. Donc, si je devais vous dire quelque chose c’est : tout ce que vous faites est correct, vous ne pouvez pas faire d’erreur. C’est le plus gros morceau, je pense, que je pourrais vous dire.


ADAMUS: "Vous ne pouvez pas faire d’erreur." Bon. Et vous respectez cela dans votre propre vie? Je veux dire, est-ce quelque chose qui a été facile à intégrer?


JAN: Non, je travaille toujours dessus (elle rit). Ouais.


ADAMUS Mais il y a une très bonne chose à comprendre.


JAN : Oui, je pense que oui.


ADAMUS: Bon.


JAN: C'était...


ADAMUS: Et que pensez-vous d’être debout ici?


JAN: Un peu nerveuse.


ADAMUS: Bon. D'accord, mais vous êtes entrée dans un potentiel aujourd'hui.


JAN: je l'ai fait?


ADAMUS: Vous l’avez fait.


JAN: Oh.


ADAMUS: Debout ici comme ça.


JAN: Wow! (Elle rit)


ADAMUS: Oui, oui.


JAN: D'accord! (Quelques applaudissements)


ADAMUS: Je vous remercie.


JAN: Merci.


ADAMUS: D'accord, deux de plus.


LINDA: Directement derrière vous.


ADAMUS: J’ai d'autres choses à couvrir.

 

Et maintenant, la pensée de tout le monde :"Oh, bon. Un seul de plus après cela. Espérons que, en termes de pourcentage, il y ait seulement deux pour cent de probabilités pour que je sois ramassé et peut-être que ce ne sera pas moi. "Oui.
29.png
SHAUMBRA 2 (une femme): Bon après-midi. Un des plus grands cadeaux de ce processus que j'ai expérimenté est l'ouverture sur permettre et permettre le J'existe, mais pas seulement de permettre J’existe, mais de sentir J'existe en vous, en moi-même, et le sentiment si profond que vous commencez à vivre J’existe dans votre activité quotidienne.

 

Et cela a été un tel grand cadeau, d’aller vraiment dans l'approfondissement de la sensation de cela et de le permettre, et de savoir que, avec l'humain, nous entrons dans le Sens du Maître pour nous déplacer au-delà du mental, au-delà des cinq sens. Nous nous ouvrons à ce grand potentiel que nous permettons simplement et c'est un sentiment que l'humain, je ne pense pas que l'humain puisse vraiment obtenir ce sentiment pour aller au-delà de cela, pour  aller au-delà des cinq sens simplement, au-delà de l'état mental. Et vous vous ouvrirez à cette expansion de l'infini, à permettre que j'existe en vous pour devenir l'infini sans commencement, sans fin, sans interruption et sentir cela en vous-même.


ADAMUS: Bon. Sentez-vous la passion?


SHAUMBRA 2: Je vous remercie.


ADAMUS: Je veux dire, c’est passé avec un peu de nervosité.


SHAUMBRA 6: Je suis vraiment nerveuse. Oui! (Elle rit)


ADAMUS: Oui, mais réellement, vous ...


SHAUMBRA 2: J'ai eu trop de Chai d'abord (NDI : une sorte de  thé)(quelques applaudissements).


ADAMUS: Trop de chai (Adamus glousse). Mais vous avez canalisé cette nervosité dans la passion, et cela pourrait se faire sentir. C’était très, très bon. Je vous remercie. Un dernier.


LINDA: Johanne.

JOANNE: Vous voulez juste montrer les Broncos (elle porte le "18", un maillot orange de Peyton Manning, qui jouera dans le Super Bowl demain).


LINDA: Eh bien, vous portez le maillot d'un mec vraiment chic. Mm hmm.
30.png
JOANNE: C’est vrai.


ADAMUS: Oui.


JOANNE: Salut, Peyton (ils gloussent) Okay. Ça va faire mal.


ADAMUS: Pensez-vous que Peyton vous regarde?


JOANNE: Bien sûr, il le fait!


ADAMUS: Oh, d'accord.


JOANNE : Nous sommes copains.


ADAMUS: Bien sûr, ok (elle rit).


JOANNE: Eh bien, il est un peu occupé en ce moment. Il regardera plus tard.


ADAMUS: Oui, oui. Ouais.


JOANNE : Vous les gars, ça va faire mal. Vous allez obtenir de libérer beaucoup de choses que vous avez portées des vies durant, sur des vies, sur des vies. Ça va faire mal. Donc, je vous suggère de prendre soin de vous. Assurez-vous que vous faites de l’exercice. Mangez vraiment beaucoup de nourriture vivante, buvez beaucoup d'eau et aimez-vous. Allez danser autant que vous pourrez. Cela libère beaucoup. Croyez-moi sur ce point. Et il y a autre chose que j’ai eu. Ne transpirez pas sur les petites choses. Ne soyez pas si dur avec vous-même. Nous ne sommes pas parfaits. Qui voudrait être parfait? Ne transpirez pas pour les petites choses et ayez du plaisir, bien? Woo hoo!

ADAMUS: Vous (quelques applaudissements) Merci. Je vous remercie. Et, j'ai oublié, il y en a un dernier que je voulais faire - chère Linda.


LINDA: Je vais tirer ...


ADAMUS: Oh, vous n’avez pas besoin d'un microphone. Allez-y. Linda, vous êtes un Enseignant. Voici votre classe d'étudiants nouvellement réveillés, la vierge du réveil. Alors, que leur diriez-vous? Voulez-vous me l'écrire?


LINDA: Cela n’a-t-il  pas déjà été dit?


ADAMUS: Non. C’est quelque chose que vous voulez. Quelque chose que vous voulez.
31.png
LINDA: (soupirant) Je vais pleurer.


ADAMUS: Ce serait une bonne chose.


LINDA: La vie est une belle expérience si vous le permettez et vous pouvez simplement être avec elle, et quand vous le faites, votre véritable Je Suis est immédiatement là pour vous, toujours. (Quelqu'un dit «Beau» et applaudissements de l'assistance).

 
ADAMUS: D'accord.


LINDA:
 Ce n’est pas juste. Tout le monde ... blegh!


ADAMUS: Je vous remercie. Merci. D'accord, et nous pouvons baisser un peu ces lumières de façon à ce qu'elles n’éblouissent pas vos yeux. 

 

Réponse d’Adamus


32.png
L'enseignement d’Adamus pour une classe d'étudiants nouvellement éveillés va être un peu différent, comme vous pouvez l'imaginer.


LINDA: Vraiment!


ADAMUS: Numéro un - maintenant, vous êtes tous les nouveaux éveillés.

 

Numéro un: il n'y a pas de retour. Oubliez ça. C'est trop tard. Vous devriez avoir pensé à cela plus tôt (rires). Vous êtes donc ... (quelqu'un dit "Baisés" et beaucoup de rires) Je n'allais pas dire baisé, comme quelqu'un a dit. J’allais dire que vous êtes ainsi, dans votre éveil maintenant. Vissés. C'est mon point numéro un.


Mon deuxième point: toute ressemblance, tout semblant de vous-même va être effacé, écrasé, pulvérisé sur ces prochaines cinq, 10, peut-être 20 années. Trouvez comment aller au-delà, parce que c’est ce qui va se produire. Cela va se produire.

Le «vous» qui êtes assise ici dans le fauteuil en ce moment avec ce grand sourire de makyo (NDI : croyances, illusions etc…) sur votre visage ... (quelqu'un dit "Oh!" Et quelques rires) C’est ce que je ferais.


SHAUMBRA 3 (femme): C’est vrai, cependant.


ADAMUS: Oui. C'est vrai. Repensez-y.


SHAUMBRA 3: Oui.


ADAMUS: Comme je parle à vous tous un peu à l’arrière.


Où en étais-je? Ce grand sourire de makyo sur votre visage en ce moment, rappelez-vous, parce qu’il va y avoir une longue période avant que vous soyez souriants à nouveau (rires et commentaires; quelqu'un dit: «Profitez-en maintenant"). J'aborde l'éléphant ici, parce que de l'éveil à la maîtrise, tout change.


Vous vous rendrez compte que ce n’est pas l'humain qui va à la perfection, pas l'humain essayant d'être un meilleur être humain. La chose que vous avez souhaitée dans votre cœur et dans votre âme c’est d'être divin, comme le Je Suis. Donc, il y aura des périodes, plus de périodes que pas, où vous allez vous sentir absolument horribles.


LINDA: C’est excitant.
33.png
ADAMUS:Émotionnellement ... chut! Je donne mon exposé. Quelqu'un aurait dû vous dire cela, à vous tous, il y a 15 ans, non?


Émotionnellement et physiquement, et quand cela se produit, comprenez que cela fait partie de l'éveil. Peut-être que cela n'a pas à se produire dans les générations futures. Peut-être qu’il y a quelques vrais pionniers comme vous qui vont passer par cela et ouvrir la voie et aplanir le chemin. Peut être. Mais ce par quoi vous allez passer va vous retourner à l'envers. Cela va vous mettre en face-à-face avec vos propres démons et dragons.

Ça va être un cauchemar, et - et - chacun d'entre vous viendra à travers cela. Chacune et chacun d'entre vous finira par arriver à sa maîtrise, et ce ne sera pas quelque chose comme vous pensez que c’est, à l'heure actuelle. Ce ne sera pas quelque chose comme vous avez imaginé que ce sera. Ce sera infiniment mieux. Il y aura alors beaucoup plus de potentiels. Cela aura d'autant plus de sens, et vous ne serez pas seulement à parler de vous aimer, mais vous serez dans l'amour avec vous-même à chaque instant. C’est ce que vous avez à attendre.


Ces prochaines années vont être difficiles. Je sais cela. Je suis allé à travers cela, et ce groupe, qui est venu avant, que vous avez appelé Shaumbra, ils savent combien c’est difficile. Mais je tiens à vous faire savoir à l'heure actuelle, comme vous allez de votre réveil précoce dans votre maîtrise, que nous - pas seulement moi, mais nous - sommes avec vous à chaque étape du chemin. Moi-même, ceux qui sont venus à réaliser leur maîtrise dans cette vie, ceux qui se disent Shaumbra, ceux qui ont marché dans quelques-uns des moments les plus difficiles - nous sommes avec vous à chaque étape du chemin. C’est ce que je dirais.


Prenons donc une bonne respiration profonde (quelques applaudissements). Je vous remercie. Je vous remercie. Je vous remercie. Parce que je veux aborder l'éléphant qui est dans la salle avec vous tous. Je veux aborder ce fait qu'il vous déchire à tant de niveaux. Il vous met en face-à-face avec des parties de vous-même que vous ne voulez pas regarder.


Nous n’essayons pas de recruter des personnes dans ceci. Nous n’essayons pas de leur vendre les merveilles de l'illumination du tout. En fait, nous, nous tous, avons réalisé un travail assez bon pour chasser loin les personnes (quelques rires), mais à juste titre. Pourquoi peindre un certain tableau de makyo ( Ndi : illusions, croyances etc…) pour eux quand c’est la chose la plus difficile que vous aurez jamais à faire?

34.png
Lorsque vous êtes pris entre cette roche et un endroit dur, votre dernier temps sur Terre sans doute, lorsque vous êtes confrontés à quelques-unes des plus grandes craintes et défis, et que vous vous demandez si vous pouvez le faire, que vous vous demandez si vous l'avez en vous, puis certains des grands mots qui ont été écrits - si vous pouvez revenir en arrière sur ce point –Confiance, Permettez.

 

Ce sont les bases de l’après que vous obtenez par le biais du début du réveil, vous commencez à entrer dans la maîtrise. Confiance et Permettre. Confiance et permettre, avant que vous soyez allé ... aimez-vous vous-mêmes, oui, mais c’est encore une sorte de concept nébuleux là - vous aimer. Ça sonne bien; peu de personnes savent vraiment comment le faire. Cela viendra plus tard. Confiance, permettre et comprendre que vous ne pouvez pas vraiment faire d’erreur, bien que vous allez penser que vous en avez fait. Vous allez penser que vous avez fait la plus grande, la plus stupide erreur à jamais d’entrer dans tout cela, et puis vous allez vous rendre compte que c’était le plus beau cadeau que vous vous soyez jamais donné.


Alors prenons une grande respiration. Oh! Oui, et ce sont seulement mes commentaires d'ouverture  (Adamus glousse).


En fait, ce que je veux dire avant que nous allions à la prochaine chose, notez la sagesse qui est apparue ici. Notez la sagesse de chacun d’entre vous, lorsque vous êtes venus ici et avez partagé. Et, oui, il y a parfois tendance à faire un peu de makyo (NDI : Illusions, croyances etc... ) Vous savez, vous êtes devant groupe, vous êtes en cours de diffusion dans le monde entier, mais vous commencez à descendre à certaines des choses de base qui sont importantes pour vous. C’est votre sagesse. C’est ce que vous avez appris et c’est ce que vous allez partager, et nous ouvrons simplement ce potentiel ici pendant Le Mois de St. Germain.

 

Ouvrons ce potentiel pour vous tous en tant que professeurs, si vous êtes en face d'un groupe de 50 qui se sont nouvellement réveillés, parce que votre livre vient de sortir, le livre qui dit : "L’Illumination : Ne la faites pas" (rires) Non, je suis sérieux. Ce serait un grand titre.


Vous savez, si vous aviez un livre, "L’illumination: Le chemin, les roses et les cookies,"c’est la façon dont tout le monde le fait. Ouais, "L’illumination, restez à la maison.» (Adamus glousse) J'ai entendu. "L’Illumination : Ne la faites pas", puis imprimé en plus petit en bas : "Sauf si vous êtes absolument déterminés pour vous-même. Un " Bestseller, absolument. Juste le titre. Peut importe ce que vous aurez écrit à l'intérieur, mais ... (quelques rires)

 

Ainsi, mais je tenais à faire des commentaires sur ce que vous avez tous senti et entendu ici aujourd'hui, beaucoup de sagesse, et que vous vous regardiez vous-mêmes il y a 10, 15 ans. Que vous jetiez un coup d'œil à ces vérités simples que vous avez apprises et que maintenant vous allez partager, et vous avez la capacité de le faire avec humour. Vraiment stupéfiant.

 

Chacun d'entre vous a eu des flashes dans votre mental. Que diriez-vous à ce groupe de 50 nouveaux éveillés? Et je vous encourage à mettre cela sur vos médias sociaux et à le partager avec les autres. Eh! Partager, mais non critiquer. Aucune critique. Partagez-le. Mettez-le là-bas. Quels sont les deux ou trois choses que vous diriez à ce groupe?


Bon, nous allons prendre une grande respiration et passer à autre chose. Le Sens du Maître.
Sandra, pourrais-je avoir du café chaud? Je veux dire, du café chaud. Il s’est soudainement refroidi.


SANDRA: D'accord.


ADAMUS: Oui. Un peu de crème, pas de sucre, fraîchement passé. Pas du pot (quelques rires).


SART: Vous devriez aller à Starbucks.


ADAMUS: Pas de sucre, de la crème. Fraîchement passé.


LINDA: Vous voulez qu'elle aille à Starbucks?


ADAMUS: Non, non, non. Faites-le, vous avez une machine là. Je vous remercie. Hey, je suis un Maître et ainsi Est-elle. Elle peut facilement dire: «Faites-le vous même», et moi probablement (quelques rires) : Ouais. C’est un potentiel.


SANDRA: Ai-je encore cette possibilité? (rires)


ADAMUS: Non, elle vient d'expirer. Oui, elle vient d'expirer.

 


Le Sens du Maître


Bien, nous allons maintenant entrer dans le Sens du Maître, et je vais parler de ceci pendant un moment. Je vais parler de vos cinq sens humains et certains d'entre vous vont s’ennuyer et vous allez dire : "il continue à parler de ce sujet." Oui, jusqu'à ce que vous le réalisiez. Il y a une grande différence entre avoir des informations, avoir des faits et des chiffres et les incarner réellement, s’en rendre compte, les introduire dans l’expérience. Donc, je vais continuer à parler des sens humains et du Sens du Maître. Et s'il vous plaît, encore une fois, pas de tous ces commentaires - "Je veux juste quelque chose de nouveau chaque mois." Non, vous voulez juste quelque chose pour vous distraire. Telle est l'essence de là où nous allons en ce moment. OK.

35.png
La première chose que vous allez remarquer dans le Sens du Maître, et certains d'entre vous l'ont déjà eu, la première chose est la désorientation dans le temps. La première chose. C’est comme des bases. C’est le 101. Et tout comme vous parliez aux étudiants avant, aux élèves éveillés, et leur donniez deux ou trois choses, maintenant je vous parle à vous, Maîtres, et je vous dis : la première chose que vous allez réaliser dans votre Sens du Maître est une désorientation dans le temps. Cela pourrait vous rendre nauséeux. Cela pourrait vous faire vous sentir comme si vous étiez absolument tombés en morceaux, que vous n’avez plus de points de repères, et cela pourrait absolument vous inciter à vous sentir comme étant devenu fou.


Vous enlevez certaines choses de base auxquelles vous teniez – le Temps et l'Espace, étant l'une des plus fondamentales- vous commencez à changer cela et vous pourriez penser que vous devenez fou.


Ce que je vous dis maintenant, chers Maîtres dans l'Être, ce que je vous dis c’est que ceci est correct. Lorsque vous commencerez à sentir la désorientation absolue, des vertiges, aucune relation spatiale, je veux dire, comme vous n’en avez jamais eu avant, soyez en accord avec cela, parce que si vous résistez, si vous essayez d'obtenir de nouveau dans ce que vous appelez votre point de référence, votre cage; si vous essayez de rentrer dans cela, vous allez annuler les effets d'être un être synchronisé et un être intemporel.


Dans le Sens du Maître, nous allons au-delà du temps. C’est le genre de différence, et, soit dit en passant, vous allez être en mesure d'être dans les deux en même temps, et cela va vraiment être source de confusion pour le mental. C’est le grand huit dans les deux sens à la fois. C’est vraiment déroutant pour le mental, et c'est correct.

 

Donc, je vous dis ceci en tant que l’un des deux ou trois points importants pour ce qui s’en vient, tout comme vous avez dit à vos élèves ce que ça fait d'entrer dans l'éveil. Vous perdez vos points de référence.

 


La Rivière Espace -Temps

 
Imaginez un instant, si vous voulez, que vous vous teniez debout au fond d'une rivière, une petite rivière, et que l'eau se déplace par vous. Pas en se précipitant, pas en allant vous frapper par-dessus, mais vous pouvez vraiment sentir l'eau, si vous voulez. Et nous allons faire quelque chose une sorte de merabhy.  Mettons un peu de musique sur celui-ci.


Ainsi, vous êtes debout ... et tamisons les lumières.


(La Musique commence)

36.png
Donc, vous êtes debout dans la rivière, de l'eau bien propre, naturellement, et vous pouvez sentir l'écoulement de l'eau tout autour de vous sur votre corps. Vous pouvez sentir la température. Vous pouvez sentir cette force, cette pression de l'eau qui coule devant vous.


Vous pouvez sentir la douceur de l'eau. Même si elle est poussée sur vous, elle coule un peu autour de vous.


Vous pouvez sentir sa présence. Elle a une présence définie, cette eau. Et elle est toujours là. Cet écoulement est relativement constant, toujours là.


Ce flux, le sentiment de l'eau qui coule autour de votre corps est un rappel constant que vous êtes dans la rivière, que vous êtes dans l'eau. Il  dit constamment: «Tu es ici. Tu es en vie. Tu existes, "parce que tu peux sentir l'eau qui coule autour de toi.


C’est la façon dont le Temps et l'Espace sont. Il y a un flux constant. Il y a une sorte de pression constante. Il y a une sorte de ce que je qualifierais de résistance douce, une résistance joyeuse. En d'autres termes, vous pouvez le sentir. Et dans ce cas le Temps et l'Espace se déplacent à travers vous, vous pouvez le sentir. C’est dans chaque partie de votre biologie, chaque partie de votre mental.


Le Temps et l'Espace sont comme la rivière. C’est une espèce de grand saut pour en venir à la compréhension que vous n’allez pas à travers le Temps et l'Espace; que cela coule à travers et autour de vous. Et maintenant, dans cet exemple, dans la rivière, sentez cela en vous, ce genre de logique - "Ah, oui, le Temps et l'Espace sont des choses qui coulent."


Et si vous déplacez votre main dans l'eau ou votre jambe, le Temps et l'Espace - ou dans ce cas l'eau - répondent. Vous ne courez pas à travers la rivière. Vous ne poussez pas la rivière pendant que vous allez. Elle coule autour de vous. C’est vraiment la façon dont fonctionne le principe même de l'Espace -Temps.

Mais ce qui se passe c’est que maintenant, il y a une constante - l'écoulement de la rivière. Il est constant, toujours là, au point que vous oubliez que vous êtes encore dans la rivière. Vous commencez réellement à oublier qu'il y a un flux. Vous oubliez qu'il y a une force. Vous pouvez sentir le courant. Vous oubliez qu'il y a une résistance ou un frottement.


C’est une constante. Elle vous ancre, et en fait, le flux de la rivière ne change jamais vraiment, ni la température, ni quoi que ce soit. C’est toujours là.


Ainsi, en assez peu de temps, vous en venez juste à l'accepter. Ne remettez  jamais en question, ne vous demandez  jamais comment ce serait de ne pas avoir ceci. C’est toujours là. Il s'agit d'une connexion. 


C’est ce que ça fait, c’est ainsi que cela a été comme pour vous - l'écoulement du Temps et de l'Espace. Déplacez une jambe, déplacez une main dans la rivière. Plongez vers le bas. Mettez la tête sous l'eau. Elle vous répond. Elle coule autour de vous.


Cela prend du Temps et de l'Espace. Et c’est ce que les humains font.


Bon d'accord, nous allons prendre une bonne respiration profonde avec cela.

 

C’est un peu le sentiment général, la dynamique du Temps et de l'Espace.


Voilà ce à quoi vous avez été habitués. Mais, comme vous avez déjà commencé à remarquer, ça commence à changer. Ça commence à changer, et voici un exemple de la différence.

 


Potentiel de Piscine Intemporelle

 

Pour les humains typiques, la rivière coule vers eux, à travers eux et autour. Ils ne reconnaissent même pas cela. Ils pensent qu'ils vont à travers le Temps et l'Espace, mais ils sont dans la rivière. Ce qui se passe quand vous entrez dans votre Sens du Maître, c’est que tout à coup vous avez une situation différente et elle va comme ceci. Un peu de musique.


(La musique recommence)


37.png
Maintenant, vous êtes dans une grande, chaleureuse, belle piscine. Juste vous. Personne d'autre. L'eau est chaude, propre, agréable, et vous vous laissez aller sous l'eau, immerger, flotter juste un peu. Cette grande piscine, la belle eau chaude, est juste à la température du corps, de sorte que vous ne remarquez pas vraiment l'eau.


Et elle ne bouge pas; elle est juste là. Il n'y a pas de pression. Il n'y a aucune force. Vous flottez juste un peu. Laissez-vous sentir cela pendant un moment.


(pause)


Ceci est un peu comme être hors du temps. Cette eau est dans le moment présent. Elle ne pousse pas contre vous. Elle ne va nulle part. Vous êtes dans une piscine de potentiels, de potentiels intemporels.


(pause)


Elle est juste là. Vous êtes juste là.


Ceci est l'intemporalité et la première chose que vous allez réaliser en tant que Maîtres, "Ceci est bien, mais que suis-je censé faire avec? Ainsi ... Je flotte juste dans un bassin d'eau chaude. Qu'est-ce que je suis supposé faire?"

Tout d'abord, vous permettre d'être conscient de la différence entre la rivière en mouvement et d’être immergé maintenant dans ce bassin d'eau chaude. Il y a quelques similitudes. Elles sont toutes deux de l'eau. Mais tout le reste est un peu différent.


Ceci est intemporel, ce que j'appelle l'ineffable moment, la Présence ineffable (NDI : Ce qui ne peut être exprimé par le langage (en raison de la transcendance d'une réalité qui dépasse l'homme). Des moyens ineffables sans description. Sans essayer de le quantifier. Sans essayer de le définir.


Juste flottant. Sans être poussé ici ou là. Juste flottant.


La Présence ineffable, Je Suis, entourée par cet océan de potentiels qui existent au-delà du Temps et de l'Espace. C’est ce que l'eau est - tous les potentiels.


C’est également le Temps et l'Espace, mais très différent de celui de la rivière, parce qu’au moment où vous choisissez maintenant de faire l'expérience de quelque chose, au moment où vous choisissez d'être créatifs, au moment où vous choisissez de vous exprimer, soudain l'Eau qui ne bouge pas, le Temps et l'Espace, qui ne se déplacent pas, soudainement s'activent.

 

Soudainement. Ensuite, cela se déplace en parfaite absolue réponse à votre désir. Mais à la différence de la rivière, cela ne coule pas pendant une éternité. Vous pouvez le changer. Vous pouvez le déplacer. Vous pouvez l'adapter ou il s’adapte plutôt à vous au moment où vous choisissez quelque chose. Et cela a lieu hors du Temps et de l'Espace.

 

Peu importe que vous soyez ici dans cette piscine d'Eau, immobile dans l’Espace - Temps. Peu importe qu’en ce moment vous choisissiez quelque chose à laquelle l'être humain dans la rivière aurait pensé avoir eu dans son enfance, parce qu'il n'y a pas de Temps et d'Espace, Maître. Il n'y a pas de passé. Il y a seulement la Présence ineffable.


Cela n'a pas d'importance.

Cela n'a pas d'importance ici, dans ce de potentiel de piscine Espace – Temps, si vous choisissez de vivre quelque chose que l'humain, de retour dans la rivière, pense être le futur - pense être en amont, quelque part, pas ici dans cette piscine - parce qu'elle est intemporelle.


Pour l'être humain, c’est ahurissant. "Comment est-ce possible?" L'humain a été dans la rivière pendant des vies et des vies et des vies et il ne connaît rien d'autre que la rivière. Il s'appuie sur la rivière. Cela dépend de la rivière. Il utilise la rivière pour justifier son existence. Mais ici, dans le Sens du Maître, c’est juste vous dans cette piscine chaude de potentiel Espace - Temps.

 

Cet enfant que vous étiez, cet enfant qui était peu sûr, à un moment donné, est ici en ce moment, avec le Maître. Le Maître que certains d'entre vous appelleriez du futur. Mais il ne l’est pas. Ils sont ici dans cette piscine avec vous en ce moment.


Ces aspects de vous avec lesquels vous avez lutté, ils sont dans cette piscine en ce moment, avec le Soi entièrement intégré que vous êtes. Tous ici, totalement intégrés.


Vous savez, cela n'a pas à être du temps linéaire et de l'espace. Vous n'êtes pas obligés de vous tenir plus dans la rivière. L'enfer, les autres ne réalisent même pas qu'il y a une rivière. Vous pouvez être dans cette piscine.


Cet enfant, que vous étiez, qui se sentait si peu sûr, peut être ici en ce moment dans la sécurité absolue de ce bassin, à droite avec ce Maître. Ce Maître que vous essayez de devenir est ici.


Il n'y a pas de séparation. Il n'y a pas de distance. Ils sont tous ici.


Et tout à coup, quelque chose de très drôle commence à se produire, une chose très profonde commence à se produire. Vous voyez, ils ont toujours été ici. Toujours, toujours. Ils ont toujours été ensemble, et tout à coup, cet enfant peu sûr, blessé, réalise qu'il est aussi le Maître intégré. Aussi. Et.


L'humain que vous pensez être en ce moment, essayant de faire son chemin à travers la rivière, essayant de devenir le Maître, réalise soudain dans cette intemporalité que le Maître est déjà là. Il n'y a désormais plus de séparation, et ils peuvent tous être ici. Ils peuvent tous partager cette Présence ineffable.


Et soudain tout change. Soudain, cet enfant peu sûr n'est plus peu sûr. Cet adulte, qui a échoué dans certaines choses, n’est plus un échec. Cette personne qui essaie de devenir un Maître ne cherche plus, parce que soudain tous les potentiels sont éclairés dans ce lieu hors du Temps ou de l'Espace. Vous êtes déjà là.


Vous ne disposez pas de guérir l'enfant. Vous ne devez pas justifier les erreurs. Vous ne devez pas essayer d'être le Maître. Ils sont tous ici.


(pause)

Et puis tout à coup dans ce beau moment : «Je me noie! À quoi je pensais?! Je suis sous l'eau. Je flotte dans cette piscine. Bleggh! EGHH! Je me noie! Là ... Je dois prendre mon souffle! "C’est ce qui va se produire (rires car Linda fait une grimace).


Vous voudriez plutôt que je vous dise juste : "Oh, vous allez apprendre à vous aimer et ça va être tellement joyeux et vous aurez ..."


LINDA: Oui!


ADAMUS: Je vous le dis tout de suite, c’est ce qui va se ... (Adamus rit).


LINDA: Ouais! Pour aujourd'hui, oui!
38.png
ADAMUS: Je vous le dis tout de suite, cela va se produire.


LINDA: (rires) Dieu!


ADAMUS: Parce que la première chose que vous réalisez dans le Sens du Maître, c’est qu'il y a intemporalité et que vous allez être dans le temps aussi. Vous allez être encore dans la rivière et vous allez être dans la piscine, les deux en même temps. Et vous allez aller le long comme nous allons maintenant, "Oh, j’aime vraiment ça. La musique est tellement belle. "


Soit dit en passant, c’est le nouvel album CD  Merabh Zone de Yoham (rires d'Adamus). Et vous allez être : "Oh, c’est tellement agréable. Je suis dans la piscine à flotter simplement. "Et puis tout d'un coup, vous allez réaliser : " Merde, je ne peux pas respirer! Combien de temps ai-je été sous l'eau? "C’est l'humain qui crie, disant: « Quel est le problème avec toi?! " Tu as obtenu toute cette substance spirituelle, mais tu oublies les aspects pratiques comme de devoir respirer et devoir avoir un emploi et d’avoir à manger et tu as tous ces problèmes du passé, et tu ne peux pas payer ton loyer ".


Vous voyez ce qui se produit? Habituez-vous (quelques rires). Habituez-vous.

 

 

L’Ineffable Présence


Vous allez vous sentir absolument désorientés, physiquement. Eh bien, vous êtes déjà passés par cela, mais votre corps va tout simplement se sentir : "Qu'est-ce qui se passe?" Il va y avoir ce cri, comme je viens de le faire, qui dit: "Tu te noies!" C’est votre corps qui va : "Où est la rivière ?! Nous avons besoin de la rivière! Es-tu fou?! «Laissez-vous vivre cette expérience» - Qu’est-ce qui ne va pas avec toi ?! Reviens dans le fleuve immédiatement. Sans cette force, sans pression, sans être debout dans la rivière pendant des vies et des vies sans fin, tu vas mourir. Tu vas devenir fou. Tu vas devenir fou ".


Je vous joue la partie du mental : "À quoi tu pensais? Tu as fait cela avant. Rappelle-toi, lorsque tu t’es permis cette imagination frivole, tes licornes et tout ton, ce que tu as, ton Makyo? J’essaie de t’aider. Reviens dans cette «putain de rivière en ce moment, comme tout le monde. Tiens-toi simplement là et laisse la rivière juste passer. A quoi tu pensais dans cette piscine? Que faire si la piscine est possédée par quelqu'un d'autre? (Rires) Et s'il y a des alligators dans cette piscine? Tu n’es même pas censé être ... tu ne possèdes pas de piscine. Tu n’as pas assez d'argent pour posséder une piscine, et tu flottes dans une piscine ?! Et s'il y avait des alligators que tu ne peux pas voir, parce que cela peut se produire. "(Adamus glousse)


Et c’est une réalité, mes amis. Tout comme vous parliez à des étudiants qui entrent dans l'éveil, je vous parle à vous qui entrez dans votre Sens du MaîtreLa première chose que vous perdez est l'équilibre ou la rigidité du temps. C’est vraiment cool au début, parce que vous allez juste flotter le long dans cette intemporalité, l’Ineffable Présence, celle : "Oh, mon Dieu, quelle merveilleuse sensation. C’est tellement libérateur ", et puis, tout à coup - (bang!) - La réalité. Votre vieille réalité. La réalité de la rivière.


Alors préparez-vous à cela. Êtes-vous bien avec cela? Maintenant que vous savez que cela va se produire, maintenant que vous pouvez aller : "Oh, oui, je me souviens. Nous en avons parlé. Oh, maintenant je ne suis pas inquiet à ce sujet. Maintenant, je suis bien. "


Donc, vous allez ressentir les effets de l'intemporalité. Soyez avec elle. Soyez courageux et audacieux. Ouvrez-vous aux potentiels, d'accord? OK? C’est le Mois de Saint-Germain - historiquement, ce sera toujours le Mois de Saint Germain maintenant – ouvrez-vous aux potentiels qui existent dans l'intemporalité.


Dans cet état intemporel, ce qui se passe c’est ... J’utilise des exemples classiques - l'enfant blessé, l'adulte qui a échoué et tout le reste de ceci; et le Maître, le Maître Ascensionné intégré qui vient au Club des Maîtres Ascensionnés la nuit, et les Maîtres en herbe-ils sont tous là.

 

Et vous vous regardez vous-même en face, en tant que Maître ascensionné, en tant que Maître en devenir, vous regardez cela et vous allez dire :"Oh, je l'ai fait. Pas dans un futur lointain; dans cette piscine, dans cette Présence. Je l'ai fait. "Et ce petit enfant qui a été battu et battu et s’est senti peu sûr, et tout le reste de ce que vous avez essayé de guérir et le processus et tout, n'a pas besoin de tout ça. Il a juste besoin d'être là et d'aller :"Oh! Hé, ça a marché. Bon. Je vais retourner jouer maintenant et avoir du plaisir et ne pas me soucier du résultat, parce que tout a parfaitement fonctionné. « Je ne m’inquiète pas » de ce genre de chose.


Donc, vous perdez toute cette notion de temps et dans l'intemporalité, c’est étonnant, parce que vous n’avez plus aucuns faux voiles et fausse séparation dans une vie très linéaire que vous avez passée debout dans la rivière.


Mais alors, vous vous sentirez parfois nauséeux. S'il vous plaît ne commencez pas à prendre des médicaments pour les vertiges ou quelque chose comme ça. Peut-être certains suppléments naturels, des massages. Faites vous faire des massages.

 

Ça va vraiment vous jeter par terre, parce que ... (Adamus glousse) Pas vraiment, obtenez des massages, pour ne pas essayer de se forcer de nouveau dans la rivière, mais de  libérer le concept que vous devez être là en premier lieu. Et quand votre massage est fait, rendez-vous dans la piscine, la piscine chauffée. Et possédez la piscine, et en passant, débarrassez-vous des alligators, s'il y en a.


Et soudain, vous réaliserez, "Hey, cette chose d’Espace - Temps", qui est vraiment une partie de l'ensemble de la projection de plasma sur La Fève et tout le reste de ceci, de votre réalité,

" Tout cet Espace - Temps a été un grand tour, d'une certaine manière. «Le Temps et l'Espace sont comme de l'eau, de l'eau chaude dans une belle piscine vous attendant simplement. Vous pourriez flotter là pendant une longue période. C’est un grand bassin de potentiels. C’est tout ce que c’est.

 

Vous flottez là autour, tout en douceur, faisant tout ce que vous voulez pendant que vous flottez, écoutant de la musique agréable. Et puis au moment où vous désirez vous exprimer et vivre l’expérience, votre créativité arrive à rugir de suite, alors vous commencez à sentir le courant, le mouvement maintenant du Temps et de l'Espace en une réponse absolue pour vous.


Quand vous étiez dans la rivière et que l’eau s’écoulait juste, s’écoulait, s’écoulait, vous saviez qu'elle ne vous répondait pas vraiment personnellement. Mais maintenant, dans la piscine, elle commence à vous répondre personnellement. C'est stupéfiant.


Soudain, vous voyez ce que vous pouvez créer, mais au moment où vous commencerez à jouer avec cela dans la grande piscine, au moment où vous commencerez à jouer, vous allez obtenir ce cri de l'humain qui est debout dans la rivière disant: «Tu te noies! Que fais-tu?

 

"Au moment où vous commencerez tout simplement à vous déplacer et à vous exprimer dans la piscine, vous commencerez à sentir comment le Temps et l'Espace répondent vraiment, produisant vraiment des énergies, c’est simplement surprenant et étonnant lorsque l'humain se me tà crier :" T’es devenu fou maintenant. T’es dingo maintenant. À quoi pensais-tu? Où vas-tu? "C’est quand vous avez un grand rire, un grand sourire et que vous dites:« Cela n'a pas d'importance, "parce que, bien, juste se sentir en cela. Qu’est-ce qui est vraiment plus réel? Qu’est-ce qui est plus vrai pour vous?


Ainsi, c’était la première chose. La deuxième chose ... (Linda se  moque)


Prenons une grande respiration avec cela. Nous avons toute la nuit. Vous ne partirez pas plus tard que demain (quelques rires). Prenons la deuxième chose.

 

Aucun Endroit


Bon, si un arbre tombe dans la forêt et qu’il n'y a personne là pour l'entendre, fait-il un bruit?


J'ai créé cette question, d'ailleurs, dans les écoles de mystère. J’ai fait beaucoup de choses dont je ne vous ai jamais parlé (quelques rires). Donc, si ... et c’était une bonne question d’École de Mystère. Donc, si l'arbre tombe et qu’il n'y a personne pour l'entendre, y a-t-il un son, oui ou non? (Le public considère cela et quelqu'un demande : «Est-ce important?») Oui et non, en quelque sorte. Mais pas vraiment, parce que – nous pourrions descendre ce trou de rat pendant longtemps - pour que quoi que ce soit, soit vrai, existe, se manifeste, la conscience doit être présente. Oui. La Conscience.


Alors, maintenant vous pourriez argumenter et dire: «Oui, mais cet arbre tombe et il fait toujours un bruit parce que vous pouvez mettre un appareil de mesure ..." - microphone et vos capteurs sonores ou d’autres noms - «... là-bas, et il va enregistrer un bruit. " Eh bien, n'est pas la partie périphérique de la conscience qu’il mesure?


Donc, c’est comme, bien, nous devons laisser aller parce que la conscience était présente.


EDITH: Peut-être qu'il y avait un renard ou un écureuil là pour l'entendre.
39.png
ADAMUS: Peut-être qu’il y avait un renard ou un écureuil, mais vous devez avoir assez de conscience pour être en mesure de parler à ce renard ou à l'écureuil et pour dire : " y a-t-il eu un son là, hier après-midi à 15:45?" (Quelques rires)  Et puis si vous aviez ce genre de conscience, alors vous étiez probablement là quand l'arbre est tombé et il a probablement fait un bruit, mais si vous n'étiez pas là, l’a-t-il vraiment fait?


En fait, nous pouvons presque apporter ceci à un niveau scientifique. S’il est tombé et que vous n'étiez pas là, il n'y avait aucune conscience là, vous pourriez également ne pas avoir le dispositif sensoriel de vos oreilles.

 

En fait, il ne fait pas de bruit; c’est une vibration. Les oreilles interprètent les choses comme un son. Ouais. Et la question serait alors : fait-il même une vibration? Mais tenons-nous à la chose originale, y a-t-il un son? Non, si vous n'êtes pas là. Et j'utilise cela comme un exemple pour dire aussi, dans le Sens du Maître, surmontez le fait que vous devez entendre. C’est la Présence qui est là. Et cela peut être une vibration qui est perçue, cela peut être autre chose que l'audition ou, éventuellement, les yeux. Ceci est un Shoud totalement différent.

Ce dont je veux parler maintenant, par rapport à cela, c’est de porter cette question en avant: Est-ce qu'un espace existe sans Conscience? Sans Conscience. Alors, est-ce que d’autres dimensions existent, sont là, celles qui n'ont jamais été nécessairement visitées ou qui l’ont été par des êtres dotés d'une âme? Il s'agit de la formule du Maître, de l'arbre et du bruit dans laforêt. 

 

 Si la conscience n'a jamais été là, toutes ces autres dimensions existent-elles? Et la raison pour laquelle je présente cette question ... en passant, la réponse est non. La réponse est non. La conscience doit être présente pour que quoi que ce soit se manifeste, pour que cela devienne réel; autrement, cela n’existe pas.


Et je soulève cette question parce que la prochaine chose que vous allez réaliser avec le Maître Sens, c’est que vous allez dans des endroits, maintenant - vous personnellement, vous en tant que groupe - vous allez dans des endroits que vous avez supposé exister, vous avez assumé qu’ils étaient là. Vous allez dans des dimensions; vous voyagez dans des endroits qui n'existent pas. Ils sont appelés Aucun Endroit. Ils n'existent pas. Personne n’a été là. Il n'y a personne ...


EDITH: Qu'en est-il de la Nouvelle Terre?

 

ADAMUS: Qu'en est-il de la Nouvelle Terre? Un tout autre sujet. C’est un sujet totalement différent, Edith, dans lequel je ne veux pas entrer en ce moment.


Vous allez aller dans votre état intemporel, votre état qui n’a aucunes limites pour être dans des endroits qui ne sont pas dans les cieux. Ils n'existent pas. Et dans le Sens du Maître, cela fera totalement sens (NDI : ou semblera raisonnable) - d'aller quelque part qui n’est même pas là. Ce sera totalement logique, mais pour l’humain c’est un énorme défi. Ce sera l'ancien : "Eh bien, si l'arbre tombe et qu’il n'y a personne, cela fera-il du bruit?» Si personne n’était là, est-ce que cela existe?


Vous allez aller- ce ne sont même pas vraiment des dimensions; ce sont des états de Conscience, des états d'Être. Et quand vous allez aller là-bas, le mental humain, l'humain qui se trouve dans la rivière va douter. C’est pourquoi dès le début de ce long Shoud, au tout début, j'ai dit :"Qu’est-ce qui se produit depuis le début de l'année?" Et la réponse de base était «Le Doute».

 

Vous allez y aller dans la Conscience, dans la réalisation, mais vous allez aller dans ces états d'Être en nature de votre mental. Votre mental va être au courant et il doutera et il va dire : "à moins que cela ait été déjà là, « les royaumes proches de la Terre, vos états de rêve : "A moins que cela ait été déjà là, sinon comment pourrais-je être ici? Si je ne l'ai même pas créé, que je n'ai pas fait d'effort pour cela, je suis tout d'un coup ici, mais cela n'a jamais été ici avant, je dois devenir fou. Je dois faire tout ça. "Et vous ne le faites pas. Vous ne le faites pas.


Il y a des domaines où vous allez aller, pas des royaumes Archangéliques ou des royaumes de la famille du mental, ou des galaxies. Il y a des endroits qui n'existent pas en ce moment. Ils sont dans le grand potentiel « Aucun Endroit du tout ». Et vous allez aller là, généralement sur des trajets individuels, généralement par vous-même.

 

Cela va être sacrément déroutant pour le mental. Il veut des points de référence. Il veut le fleuve du Temps et de l'Espace. Il veut une définition. Il veut quelque chose,  et vous allez entrer là dans ce que j'appelle cette Présence Ineffable; indéfinissable, même - surtout – par le mental. Indéfinissable. Et je vais vous dire en ce moment, de la façon dont vous avez fait le cours avant aux élèves éveillés, maintenant je vous parle à vous, aux Maîtres, cela va se sentir étrange et beau en même temps.


Et quand vous pensez à ce sujet, ou vous sentez en cela plutôt, vous vous sentez en cela, vous voulez un point de référence. Vous voulez quelque chose ... Je dis toujours que le mental est associatif. Il a besoin de quelque chose pour associer, mais vous allez percevoir les choses qui ... eh bien, un bon exemple. Un bon moment pour mettre de la musique, et nous allons faire un peu de cha-cha merabh avec ceci (quelques rires).


Je vais vous donner un bon exemple, comme la musique commence à jouer.


(La musique commence)


Donc, vous savez tous ce que sont les couleurs. Vous portez des couleurs très agréables ici aujourd'hui, et vous êtes très familiers avec le spectre des couleurs. Beaucoup d'entre vous savent comment mélanger les couleurs pour obtenir d'autres couleurs. Mais un exemple pour aller à un endroit où vous n’êtes jamais allé, qui n'existe pas et pour lequel vous n'avez jamais eu à travailler pour le créer, c’est comme être dans une couleur que vous n’avez jamais perçue auparavant. Ni personne d'autre. Une couleur. Pas vert, pas bleu, pas orange, pas noir, pas blanc, mais pourtant c’est une couleur.

Le Sens du Maître comprend cela tout à fait, et il n'a pas besoin d'aimer une couleur cosmique ou quelque chose que les anges voient mais que les humains ne peuvent pas. Le Maître a une connaissance qu'il y a des couleurs qui n’ont jamais été là avant, jamais vues, même par Dieu. Jamais, jamais.

Maintenant, c’est un grand pas pour le mental. C’est réellement un très grand. Le mental est comme : "Eh bien, non. Quelqu'un a dû le faire. Vous savez, je viens juste visiter ".


Non, il y a des couleurs. Il y a des spectres. Il existe des dimensions qui n'existent pas, même dans le mental de Dieu. Il y a des endroits et des espaces où vous allez vous retrouver là où  personne n'est jamais, jamais allé, et vous allez vous demander comment ils sont arrivés là. Vous allez vous demander qui les a créés, quel âge ils ont, ces endroits où vous vous trouvez soudainement; à qui ils appartiennent, et vous allez vous rendre compte que personne n'a jamais été là, jamais.


C’est ce que vous appelez La Créativité et La Fève, ensemble. Cette inspiration, cette passion sur la toile de fond de La Fève, l'écran où toute réalité peut être créée et que personne n'a fait.

 

C’est une chose de dire que vous allez partir pour un voyage, disons un jour férié, et que vous allez aller à un endroit où vous avez été avant. C’est ce que la plupart des gens font. Ils partent en vacances, ils retournent au même endroit. Peut-être qu'ils changent d’hôtel, mais au même endroit. C’est confortable. Et puis parfois deux personnes disent: «Ah! Je veux aller au Japon. Je n’ai jamais été là avant. "Mais d'autres personnes si. Elles sont déjà là.


Donc, ce genre de logique. Vous sautez dans un avion, vous allez au Japon pour la première fois, mais il a été toujours là. Eh bien, il est là depuis longtemps. Ensuite, vous expérimentez ce que d’autres ont éprouvé pendant une longue période et mangez de la nourriture que d'autres gens ont mangé pendant une longue période.


Qu’est-ce qui se passera si vous partez en voyage dans un endroit qui n'existe pas, qui n'a pas d’histoire? Et où personne d'autre n'a jamais été là avant, mais que tout à coup c’est là. C’est assez étonnant.


Mais alors votre mental va dire: «Tu vas te noyer. Respire! Tu deviens fou. Rappelle-toi quand tu l’as fait avant? Arrête! Reviens! "Et c’est là que vous, en tant que Maître avec le Sens du Maître, prenez une bonne respiration profonde dans votre Présence et réalisez que vous n'êtes pas fou. Vous êtes juste de sorti du zoo.


Prenons une bonne respiration profonde avec cela et rendons-nous compte que, pour lui ajouter encore plus de confusion, vous allez éprouver simultanément, ce que vous appelez votre moi rat de rivière. Vous allez l’éprouver simultanément pendant la conduite dans la rue, pendant la conduite à l'épicerie, lorsque vous vous intégrez dans le trafic, pendant que vous pensez à vos enfants, ce qui doit être fait plus tard dans la journée, vos factures. Cela va se produire simultanément en Présence Ineffable.


Et c’est là que  vous prenez une grande respiration et dites: «Je suis ainsi dans mon Sens du Maître."
40.png
C’est là que vous vous arrêtez et que vous vous rappelez ce jour où certains d'entre vous sont montés sur scène en essayant de communiquer à ceux qui se sont nouvellement réveillés, communiquer ce qui va se passer pour eux, pour parler de ce qui vient ensuite, pendant qu’ils vont de l'Éveil à la Maîtrise. Vous allez vous rappeler que c’était une distraction brillante dans ce Mois de Saint-Germain, une excellente manière pour moi d’être maintenant en mesure de vous dire ce qui vient maintenant avec votre Sens du Maître.


Aller dans des endroits intemporels, aller dans des endroits qui n’existent pas et n'ont jamais existé, n’est pas fou. Cela fait partie de la maîtrise.


Le moi humain va crier. Il va essayer de faire tout son possible pour vous arrêter. Il va aller dans le doute, le doute que vous avez ressenti depuis le début de l'année, et c'est là vous prenez une profonde respiration et que vous dites ...


ADAMUS ET PUBLIC: Tout va bien dans toute la création.


ADAMUS: Avec cela, mes chers Shaumbra, Appréciez jusqu'à ce que nous nous réunissions encore. Je vous remercie. Merci (applaudissements de l’assistance).

 

 

Interprétation française par Feolla   feolla.ca@gmail.com  http://quatorze.blog4ever.com

 

 

__________________© Copyright Geoffrey Hoppe 2016_______________________

 

 

Adamus® canalisé par Geoffrey Hoppe , assisté par Linda Hoppe

Vous pouvez distribuer librement ce texte, dans son entièreté, sur une base non commerciale et gratuite, y compris ces notes. Toutes autres utilisations doivent être approuvées par écrit par Geoffrey Hoppe, Golden, Colorado.

 

Voir la page des contacts sur le site Web : www.crimsoncircle.comGolden, Colorado USA

80403

Toutes les photos sont de Dave Schemel

Pour voir toutes les photos http://www.crimsoncirclephotos.com/

 

Pour écouter  l’audio en version originale ou regarder la vidéo de ce Shoud en ligne :http://www.crimsoncircle.com/Library/LibrarySeries.aspx



16/03/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres